La Tour de Belem
La Tour de Belem

Conseils pour s’installer au Portugal en famille

Par

À quoi s'attendre, lorsqu'on prend la décision de s'installer au Portugal ? Venir avec les enfants n'est pas une mince affaire !


Cet article a pour vocation de compléter les informations déjà disponibles sur le site pour une installation réussie au Portugal. Notamment concernant les enfants et l’école, mais aussi le coût de la vie, le boulot, la santé, les animaux, la voiture… et aussi s’intégrer parmi les gens.

Je suis venu m’installer au Portugal en 2016, avec mon épouse et mes deux enfants, alors quatre et un an. Un âge où il était encore facile de les adapter à leur nouvelle vie. Une installation d’abord centrée sur la famille. Un choix réfléchi, pour que les enfants puissent pleinement s’épanouir.

Le travail ? Je l’avais déjà avant de venir.

Quelle école choisir au Portugal ?

Concernant les familles dont les enfants sont scolarisés, quels choix pour l’école ?

Parfois, il n’y a pas de choix, tout simplement. Installés dans une petite ville pour raisons professionnelles ou familiales, seule l’école publique du quartier est une option.

L’intégration se passe en général très bien, que ce soit en primaire ou même au collège. Les écoles portugaises sont habituées à voir arriver des enfants d’autres pays, principalement la France. Elles s’adaptent facilement au nouvel arrivant, proposant souvent de l’aide à l’intégration et à l’apprentissage de la langue portugaise.

Attention toutefois : comme partout au monde, le harcèlement existe. Un enfant qui arrive d’un autre pays est différent, et attire donc potentiellement à lui l’attention. Surveillez bien ce point. Mon conseil : habillez-le comme les autres enfants de l’école dès le premier jour. Pas de smartphone si les autres n’en ont pas. Il aura bien le temps après son intégration d’afficher sa différence !

C’est marginal, mais il suffit de peu pour qu’une intégration soit ratée.

Qu’en est-il de l’école portugaise ?

Avant tout, donnez à vos enfants des cours de Portugais avant de s’installer au Portugal, et pour vous aussi. Ainsi, arriver directement dans une école portugaise n’est pas complètement hors de propos. Vous verrez, ils feront des progrès fulgurants en maths et en Anglais, dont l’enseignement est réellement effectif dès le CP. Pour l’apprentissage du Français de vos enfants, le CNED, c’est pas mal du tout :)

N’importe quoi pour apprendre le Portugais peut faire l’affaire, ou presque… tant que ça reste en portugais du Portugal et non pas en portugais du Brésil. C’est la même langue, mais les accents sont très différents !

Le mieux, c’est bien sûr de pouvoir profiter de cours en présentiel. Sur Paris, le Instituto Camões propose des cours de Portugais. De nombreuses associations franco-portugaises dans toute la France proposent également des cours. Une offre est apparue dernièrement sur les réseaux sociaux, pour prendre des cours de Portugais en visio-conférence.

Certains chanceux peuvent bénéficier de cours en langue portugaise au sein même de leur école, en France.

Pour les autres, il est toujours possible d’avoir une première approche avec des applications mobiles et des sites internet.

école primaire au Portugal
Ecole primaire publique dans un village

Public vs Privé

L’école publique, de qualité, souffre du même mal que l’école publique française. Du moins, dans la perception des parents d’élève. Les remplacements de professeurs absents momentanément sont aléatoires. Pour avoir l’impression d’une scolarité plus suivie, de nombreux portugais choisissent de scolariser leurs enfants dans le privé.

Il n’y a pas de conseil particulier à donner. Si vous voulez jouer un petit peu moins sur la chance, vous pouvez toujours faire une recherche du « ranking des meilleurs écoles portugaises ».

Qu’en est-il de l’école française ?

Spécifiquement il existe 2 lycées Français, sur Lisbonne et à Porto, qui accueillent des élèves de maternelle jusqu’au bac. Vos enfants retrouveront en classe :

  • d’autres Français, expatriés,
  • des enfants de familles portugaises,
  • quelques bi-nationaux,
  • les élèves issus de familles d’autres pays de la francophonie ou d’ailleurs, eux aussi expatriés.

Mes enfants y sont scolarisés, et sont parfaitement bilingues, beaucoup grâce à la langue la plus entendue en récréation : le Portugais. Malgré ça, il m’est encore difficile de faire le grand saut en direction de l’école portugaise. Ça serait un choix sans retour. Nous sommes attachés autant à la France qu’au Portugal, et je souhaite que mes enfants bénéficient des 2 cultures le plus possible. Ce choix d’une école « bilangue » nous a aidé à prendre la décision de nous installer au Portugal.

A savoir : l’école française, mais également l’allemande ou la britannique, ne participent pas aux rankings des écoles au Portugal. Le cursus étant différent, elles ne peuvent pas être comparées aux autres.

Pour accélérer l’apprentissage du Portugais, vous découvrirez aussi près de chez vous les centres d’ATL, les « activités des temps libres » pour enfants. Ce sont des centres d’accueil pour les enfants après les cours, en attendant que leurs parents viennent les chercher après le travail. Tout se passe bien sûr en Portugais, et le sport et le jeu sont un excellent moyen d’apprendre aux enfants une nouvelle langue.

👉 Les écoles internationales sont habituées aux enfants « venus d’ailleurs ». Le risque de harcèlement à cause de ça est quasiment nul.

Rencontrer d’autres parents

La plupart de mes nouveaux amis au Portugal sont des parents de l’école. Nous avons des préoccupations similaires, les mêmes contraintes familiales, pourquoi ne pas les partager autour d’un café ?

café
On peut se rencontrer autour d’un café… ou autre chose !

Briser la glace, pourquoi pas lors d’une fête d’anniversaire ?

C’est quelque chose qui se pratique énormément au Portugal. Les enfants fêtent leur anniversaire avec leurs copains, autour d’un gâteau ou d’une activité commune. Il existe d’innombrables entreprises qui proposent d’organiser des fêtes d’anniversaires.

C’est peut-être aussi le moment d’aller un peu plus loin que le groupe WhatsApp des parents. Vous montrez de l’intérêt pour les copains de votre fils ou fille, ce qui est très bien perçu par les autres parents. Vous avez des intérêts communs, vous êtes sur le même bateau, et que vous soyez Français, Franco-portugais ou Polonais, peu importe.

La vie d’expat

Avec l’école Française, l’enfermement dans une bulle d’expatriés guette, surtout si vous ne parlez pas encore Portugais. Les expatriés sont ceux qui viennent au Portugal pour le compte d’une entreprise étrangère. Ils ont un contrat spécifique, limitant leur séjour. Les familles d’expatriés restent ainsi en moyenne 2 à 5 ans.

En école internationale, sachez que votre enfant verra ses amis partir les uns après les autres. Ne sous-estimez pas l’impact des « au revoir » avec un goût de définitif lors de chaque mois de juin !
Une fois à l’école Française, tant que les frais de scolarité ne sont pas un problème pour vous, la solution de facilité sera d’y rester. Pourquoi ?

  • Pour les enfants : le rythme de scolarité français est compatible avec la famille restée en France. Ils apprennent ou consolident les subtilités de la langue française écrite.
  • Pour vous : parler Français devant le portail de l’école avec prolongations au café. Se faire des amis rapidement, s’échanger les bonnes adresses des médecins et professionnels francophiles…

Vivre à la française au Portugal ?

Sachez qu’une liste, même minimaliste, d’adresses où l’on parle Français, vous sera accessible via n’importe quelle association d’accueil des Français près de votre futur chez vous Portugais. Sans oublier les autres nombreux Français qui habitent déjà au Portugal…

C’est facile de faire semblant d’être en France, tant qu’on ne touche pas trop à l’administration nationale.

Mais, vous y tenez tellement, à fréquenter des expats et vivre dans une bulle ?

Peut-être pas, on est bien tous humains. Pour démarrer en douceur une nouvelle vie au Portugal, mon premier conseil, c’est simplement de boire son café en terrasse près de chez soi ou de son lieu d’activités. C’est une institution au Portugal.

Le lieu parfait pour développer vos compétences à l’oral en Portugais.

nota : Tenez-vous à quitter votre pays sans embrasser à 100% un nouveau pays et sa culture ? Quitterez-vous la France pour une bulle d’expatriés ?

Le coût de la vie

Niveau immobilier, au Portugal comme ailleurs, il est plus avantageux de s’éloigner des grandes villes.

👉 Si vous prévoyez de dépendre d’un salaire portugais, votre pouvoir d’achat baissera significativement.

Les frais liés à la voiture ne sont pas négligeables

  • Le carburant est au même prix qu’en France.
  • un impôt automobile sur l’achat des voitures pour tout résident au Portugal est à rajouter à une tva de 23% actuellement.
  • Les péages d’autoroute sont environ au même tarif qu’en France.
  • Si vous importez votre voiture achetée dans votre pays de départ, respectez les délais de régularisation, votre portefeuille vous remerciera.
  • À l’occasion, pensez à changer votre permis, même s’il provient d’un pays intracommunautaire.

Les soins médicaux, la sécurité sociale

Oubliez tout ce que vous connaissez sur le système existant dans votre pays de départ, le Portugal héberge une médecine à deux vitesses. D’abord, la médecine publique, accessible avec votre numéro de « Utente », gratuite pour les enfants, vaccins compris. Malheureusement on ne maîtrise pas toujours les délais.

De l’autre côté, une assurance médicale privée existe, et vous donne accès aux soins du secteur privé, hôpitaux privés, cabinets privés.

👉 Tout savoir sur la Santé au Portugal

Vos animaux de compagnie vont certainement eux aussi s’installer au Portugal avec vous, n’est-ce pas ? Pensez aux lois spécifiques les concernant.

J’ai détaillé ailleurs certains des autres aspects de la vie administrative au Portugal.

La culture portugaise

Fuir votre pays de départ, certes, mais soignez votre rencontre avec la culture Portugaise. Quelques points essentiels de la culture « du quotidien » :

👉 Vie de famille. Préparez-vous à rencontrer des Portugais qui accordent une très grande importance au temps passé en famille avec le repas du dimanche et les fêtes familiales. Parallèlement, les Portugais ont des valeurs éducatives différentes pour leurs enfants, on est dans un pays où l’enfant roi n’est jamais bien loin.

👉 La messe, aussi. Vous verrez que les églises sont pleines même en ville, et les fêtes de paroisse ont un poids important dans les villages. Le catéchisme est une activité très suivie par les familles.

👉 Le foot bien sûr, est un sujet de conversation récurrent, et au Portugal comme ailleurs, on ne change pas d’équipe favorite.

👉 Rien à signaler sur la gastronomie locale, on s’adapte vite, malgré une certaine nostalgie pour le fromage que quelques Français pourraient éprouver…

Enfin, les Portugais. Ce que vous découvrirez sur eux, qu’ils vous invitent à dîner ou pas : sont-ils aussi austères et humbles qu’ils le paraissent ? le beauf portugais mythe ou réalité ? râlent-ils autant que les Français ?

Filhoses, des beignets à la citrouille
Filhoses, des beignets à la citrouille

Trouver de l’aide pour s’installer

En venant au Portugal, nous voulions que les enfants grandissent entre les deux cultures, ce que difficilement notre village en France permettait…

J’ai dépassé certains obstacles, avec plus ou moins de succès, ce qui me permet de répondre à ce genre de demandes :

« Partage ton expérience de vie au Portugal avec moi stp. Aussi, j’ai lu ton site. »

Cette phrase que je trouve régulièrement dans mes messages privés, résonne chez pas mal de lecteurs de Portugal en Français. Pas mal d’entre nous l’avons déjà entendue, ou même vécue.

Pour certains, je comprends que le ras-le-bol soit réel, que la solution que vous avez imaginée est de fuir la France… et vous avez besoin d’échanger sur ce sujet !

Comprenez que je n’ai matériellement pas le temps d’échanger individuellement avec chaque personne qui pense peut-être sauter le pas de s’installer au Portugal ! Ce que je peux faire, c’est vous livrer ici des réflexions supplémentaires. Si d’autres questions vous viennent dont la réponse n’est pas sur le site, posez-les sur Fb ou Instagram.

J’y répondrais peut-être plus tard, soit en ajout à cet article, soit en vidéo :)

Fuir la France n’empêche en rien une intégration réussie ailleurs !

Les enfants sont heureux au Portugal

Ils sont même heureux n’importe où dans le monde, du moment que les parents aussi sont heureux. Ce n’est, pour eux, pas une question d’argent, de climat social ou de gastronomie. C’est une question d’être bien à la maison, et bien avec ses copains de l’école.

En conclusion, le conseil principal pour s’installer – définitivement – au Portugal : apprenez le Portugais ! En attendant de maîtriser la langue, ce qui fera toujours plaisir aux Portugais et les surprendra agréablement à votre égard, vous pouvez utiliser l’Anglais, meilleur choix que l’Espagnol.

Si vous avez de la chance, vos interlocuteurs Portugais pourraient parler Français. Mais gardez à l’esprit que c’est transitoire, le temps que vous maîtrisiez la langue locale….

close
Abonnez-vous à notre newsletter. Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi