Image de Notre Dame de Fatima
Image de Notre Dame de Fatima

Notre-Dame de Fatima, dans le coeur des Portugais

Par

Le Portugal était connu pour être le pays des 3 F ( Fatima- Football-Fado), il y a des objets incontournables pour les portugais , quelque soit leur milieu social pour prouver leur attachement à leur religion et à leur Dame de Fátima …


Note : je partage avec vous un texte de Adelaide Gameiro, publié originellement sur notre groupe Facebook. Touchante dans ses souvenirs, elle fait mouche directement dans le coeur des catholiques Portugais.
~José

Les Portugais en général et tout particulièrement ceux du Nord et les émigrés, vouent une admiration sans faille à Notre Dame de Fatima. Tout le monde connait les groupes de pèlerins marchant au bord de la « nacional 1 » en direction de Fatima à partir de mai jusqu’à octobre ! Beaucoup d’émigrés se doivent d’aller à Fatima pendant leurs vacances avec toute la famille.

fatima
Sanctuaire de Fatima, destination ultime des pèlerins

Souvenirs

Pour moi dans ma jeunesse , c’était une fête, car on y allait tous ensemble avec le « farnel » et le garafão de pinga-pinga. Les oncles, tantes et cousins nous accompagnaient dans le vieux Bedford jaune de mon tonton, assis à l’arrière avec les victuailles et les couvertures… Le menu était toujours le même, « leitão e galo assado », « arroz de cabidela », salade verte et melon …. Et on était heureux comme des rois, le ventre rassasié et l’âme en paix, contents d’être venus rendre grâce à « Nossa Senhora » et de lui avoir exposé nos prières et supplications ou parfois payé des promesses que l’on avait fait dans la peine….

Cadeaux religieux

Bien sûr on ne rentrais pas les mains vides, on ramenait des cadeaux pour les voisins, la famille, les amis et pour soi bien sûr… Quelle maison n’a pas, ou a eu, son calendrier avec Nossa Senhora et « os Pastorinhos » vieux de 10 ans mais qu’on gardait quand même religieusement ? Ou bien ses statuettes fluorescentes ou musicales sur la table de chevet qui veillaient sur votre sommeil, ses chapelets géants en branches de chêne-liège accrochés au mur prenant plus de poussière que de prières, ses couvres-lits ou couvertures avec l’image de Notre Dame, que les mères achetaient à la « feira anual » pour le trousseau de leurs filles afin de leur porter chance.

souvenirs de Fatima

Quelle voiture n’avait pas son chapelet autour du rétro, ou une petite plaque fixée sur le tableau de bord, quand ce n’était pas carrément un poster sur la lunette arrière ? Quelle femme n’avait pas son chapelet en bois de rose ou en perles fluos dans sa poche ou son sac à main ? Qui n’a jamais dû aller payer une promesse à Fatima faite par tel ou membre de la famille pour l’obtention d’un diplôme, la guérison d’un mauvaise maladie ?


Fatima est indissociable des Portugais, que l’on soit croyant fervent ou simple dévot par tradition voire obligation. Fatima est présente dans leur vie de tous les jours et dans presque chaque foyer, même si les nouvelles générations prennent des distances avec la chose religieuse et la spiritualité comme partout ailleurs…

Médaille de Notre Dame du Rosaire de Fatima
Médaille de Notre Dame du Rosaire de Fatima

Fatima, mère des Portugais

A tous ceux qui chassent le vrai Portugais, le Lusitanien pur et dur, cherchez tous les indices de Notre Dame de Fatima. Si vous en trouvez un, c’est que c’est un vrai de vrai … Elle les a accompagné pendant les années noires au Portugal et les a suivi sur les routes de l’exil et de l’émigration, elle a été souvent leur seule bouée de sauvetage, la seule personne à qui confier sa peine, sa saudade, son désespoir.

Elle était leur confidente, leur mère, leur amie, leur sœur, leur abri…

Visite de l'image de Notre Dame de Fatima dans un village
Visite de l’image de Notre Dame de Fatima dans un village

A lire aussi