Fêtes de village et gastronomie populaire portugaise : Tasquinhas
Fêtes de village et gastronomie populaire portugaise : Tasquinhas

Qu’est ce que les portugais ne font pas comme les autres ?

Par

Chaque peuple a des particularités uniques, qui font de lui ce qu'il est. Les Portugais bien sûr, n'échappent pas à la règle. Mais quand on est Portugais, on ne sait pas forcément ce qu'on a de différent par rapport aux autres. Le mieux, c'est encore de demander ! C'est ce que j'ai fait, et j'ai eu des surprises...


Pour avoir une idée de ce qu’on pense que les Portugais ne font pas comme les autres, j’ai tout simplement posé la question sur notre page facebook. La majorité des membres sont des franco-portugais habitant en France, et ont donc un regard assez pertinent sur les différences, en bons connaisseurs des deux cultures… ou pas. C’est un festival de clichés sur clichés qui va suivre.

Je ne sais pas si toutes les différences portugaises le sont également pour d’autres nations qui sont au final assez proches, comme l’Espagne ou l’Italie.

Avant de lire les plus de 300 commentaires à ma question, j’avais mon idée de ce que l’on faisait différemment. Un certain art de vivre, où on est très souvent dehors, pour manger, prendre un café, ou simplement rester dehors debout en train de causer avec quelqu’un pendant des heures. Mais bien sûr, il n’y a pas que ça. Allons-y par thématiques. Vous devinez le numéro 1, venant de franco-portugais?

Le Chantier

Avec un C majuscule. Evidemment. Mais ici, je suis obligé de souligner que l’on parle des Portugais de France. Est-ce qu’il est donc utile de dire qu’on serait, nous Portugais, bien meilleurs que les autres dès lors que l’on parle de construction? Au Portugal, cette réputation n’est pas connue. C’est un cliché bien français.

Chantier danse
Quelqu’un avait commenté avec ça…

Et pourtant, même en architecture, on est objectivement forts, avec deux architectes de renom international, primés avec le Pritzker, équivalent du Nobel en architecture. Mais bon, en France, c’est les maçons.


Accueil chaleureux, parler fort… et à tout le monde

C’est un commentaire qui revient assez souvent. J’ai envie de dire que c’est vrai, mais comme tous les méditerranéens. Et, pour être honnête, les Espagnols sont bien pires. Les jeunes ne parlent plus aussi fort, peut-être qu’ils sont moins sourds que leurs aînés? Un autre commentaire affirme que les Portugais crachent dans la rue. Oui, certains petits vieux dans les campagnes le font, et de moins en moins. A Porto où je vis depuis 5 ans, j’ai du le voir… une seule fois.

Une autre caractéristique très commune, c’est le fait de parler avec des émotions. Qu’est-ce que j’entends par là? Et bien, parler à quelqu’un d’autre, un inconnu, presque comme si c’était de la famille. Le contact est assez fluide et facile. De plus, le Portugais aide son prochain facilement. Si vous êtes perdu et que vous demandez votre chemin, il est très probable qu’on vous accompagnera jusqu’à destination!

Mais attention, toutefois. Même si le contact est facile, ceci ne veut absolument pas dire que c’est une amitié qui se forme. Beaucoup d’étrangers peuvent tomber dans le piège. Il y a toujours une certaine distance au final, et qui peut provoquer une certaine incompréhension de la part de personnes venant de pays plus froids.

Les Portugais ne savent pas conduire

On ne mettrait pas le clignotant, ou on téléphone en conduisant. Il y a aussi quelques différences avec la façon d’aborder un rond-point. Oui, on roule à gauche dans un rond-point, et pour en sortir, on s’approche de la droite. C’est le code de la route en fait.

Ils ont été nombreux à expliquer que ne pas mettre le clignotant ou de conduire en téléphonant, c’était aussi très commun en France. N’oublions quand même pas quelque chose : quand on compare avec la France, on le fait avec sa région, ou le pays? Parce que d’expérience, on ne conduit pas de la même façon à Marseille qu’à Lille…

J’avais fait un article assez complet sur les conducteurs Portugais, les défauts que l’on attribue aux Portugais ne sont pas vraiment très différents de ce que l’on peut voir ailleurs…

voiture emigrante
Oui, les mauvais conducteurs ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

En tout cas, une chose est très différente : le passage piétons est respecté.

Les Portugais sont infidèles, pros de l’adultère

Cette affirmation m’a fait tomber des nues. Surtout venant de Français, dont le pays a une réputation internationale à ce niveau qui ne se discute même plus. L’infidélité, ce n’est pas quelque chose que l’on puisse attribuer à un pays plus qu’un autre, je crois que c’est à peu près partout pareil…

Bien sûr, c’est une femme qui accuse les hommes Portugais d’être infidèles, que ce serait même un sport national. C’est un peu la réputation des pays Latins, en quelque sorte. Sauf que les études démontrent autre chose. Selon Gleeden, un site bien connu de rencontres extra-conjugal, les allemands sont bien plus Infidèles et regrettent moins leurs actes que les Italiens ou Espagnols…

Les amis au restaurant

Enfin une véritable différence, très culturelle. Au Portugal, on part au restaurant avec des amis. On ne reçoit pratiquement jamais à la maison. Je suis comme ça, ma famille est comme ça, et c’est très portugais de le faire. En France, ça ne se passe pas du tout comme ça. On invite les amis dans notre intimité, notre chez nous.

Vous savez quoi? Je préfère la solution portugaise. Vous vous souvenez de ma première intuition sur les Portugais? On est très souvent dehors. On va au café, on va au restaurant. On ne reste pas à la maison. Et si on peut le faire avec des amis, c’est encore mieux.

Alimentation

Inutile de faire de longues explications sur la gastronomie portugaise, les pastéis de nata ou la morue. On sait. Je vous en avais parlé lors d’une présentation de quelques plats typiques portugais.

Une différence importante tout de même, et qui peut surprendre : manger des frites avec du riz. En effet, c’est l’accompagnement de base. A midi, la soupe est très souvent proposée. J’ajouterais aussi, et évidemment, le poisson. C’est bien simple, il n’y a qu’un seul pays qui mange plus de poisson par habitant que le Portugal au monde, et c’est l’Islande, une île où la principale activité économique, c’est la pêche!

Riz et frites.
Riz et frites. La base.

Ah j’oubliais : les quantités. Oui, c’est vrai, il ne faut absolument pas qu’il manque de quoi manger sur la table. Surtout si on invite à la maison. C’est peut-être pour ça que c’est si rare d’inviter chez soi, d’ailleurs ! En prenant un exemple personnel, j’ai trop vu ma mère se tuer à la cuisine pour avoir des milliers de choses à manger le jour J pour bien le comprendre…

Moins de stress

Pourquoi se stresser pour un salaire de misère? C’est aussi simple que ça. Si les Portugais sont mal payés au Portugal, ils ne vont pas faire des efforts surhumains au boulot. Et heureusement ! De plus, la vie en extérieur, les pauses, les cafés, le soleil, c’est tout de même quelque chose qui impacte, en bien, la psychologie.

On prend le temps de vivre, et ce n’est pas trop grave s’il faut attendre 30 minutes son tour. Je crois qu’en fait, la principale vertu du Portugais, c’est sa patience. Elle permet d’encaisser et d’endurer beaucoup de choses négatives.

Le ménage

Au Portugal, la maison doit être propre. On fait le ménage, on range. Si on part en voyage, la maison doit être impeccable. Et là, c’est sans doute une petite différence qui nous vient d’il y a très longtemps, du temps où la visite pastorale était la norme. C’était un contrôle social assez intense, qui a formaté des générations de Portugais, qui se devaient d’être propres sur eux et chez eux.

Lire également : Qu’en dira-t-on, le contrôle social portugais

Quelque part, je suis assez déçu de cet article. Nous n’avons donc pas tant de différences que ça qui sont perçues par les autres, surtout les Français. Mais à bien y penser, c’est logique ! Nous sommes deux pays européens et latins, où l’art de vivre est important. Si les Portugais sont plus souvent dehors, c’est sans doute grâce à un climat plus clément, qui a donc influencé le caractère des gens. On pourrait faire le parallèle avec les Français du sud?

Personne n’a vraiment parlé de la différence de passion des Portugais vis-à-vis du foot. C’est incomparable. Et c’est triste, j’aimerais bien qu’on aime un peu moins le foot, qui prend trop de place dans la vie des Portugais au détriment d’autres choses. Personne n’a parlé de la musique, ou de la façon de s’habiller ou même de porter le maillot de bain. On y reviendra.


Commentaires

A lire aussi