telephone au volant
telephone au volant

Téléphone au volant, un mal portugais

Par , le

En une semaine, la police a fait plus de 300 contraventions à des personnes qui téléphonaient en conduisant.

C’est quelque chose que l’on voit énormément sur les routes portugaises. Des conducteurs qui téléphonent comme s’ils étaient confortablement assis dans leur salon. Les dangers d’un tel comportement ne sont plus à prouver, on peut pratiquement les rapprocher de l’alcool au volant !

Pour lutter contre ce fléau, de nombreuses campagnes de prévention et de sensibilisation se font périodiquement, mais avec peu d’effet. Seule solution efficace : s’attaquer au portefeuille des conducteurs au téléphone.

Opération Phone Off

Périodiquement, la police réalise une opération ciblant particulièrement les conducteurs qui téléphonent en même temps. L’opération de la première semaine d’octobre s’est ainsi soldée par plus de 300 contraventions dans tout le pays.

Ces contraventions représentent environ 10% de la totalité des contraventions de la semaine. C’est le deuxième type de contravention, loin derrière la première, l’excès de vitesse (un tiers du total).

Kit mains libres

C’est le conseil de la police : utiliser un kit mains libres. En libérant les mains, il permet de mieux se concentrer sur la route. Le conducteur est toujours distrait, mais pas plus que s’il était en train de parler au passager par exemple.

se conduzir, não envie mensagens
Campagne de l’association Prevenção Rodoviária Portuguesa (prévention routière).

Mais aucun kit mains libres ne peut enrayer le pire des dangers : l’envoi de SMS au volant.

Toutes les voitures portugaises ne disposent pas encore de l’équipement permettant de coupler le téléphone. Avec les bouchons presque systématiques (on pense à l’IC19), ce sont des raisons qui expliquent une telle présence du téléphone au volant… sans l’excuser !


Commentaires

A lire aussi