Fu Yu
Fu Yu

Fu Yu, championne portugaise de Tennis de Table

Par , le

Fu Yu représente les plus beaux espoirs de médaille pour le Portugal. Nous savons que c'est difficile, mais pourquoi pas une petite médaille aux Jeux Olympiques de Tokyo?


La portugaise Fu Yu a battu l’allemande Han Ying en finale aux Jeux Européens en 2019.

Fu Yu, 40 ans en 2019, prouve que même à cet âge, on peut être au sommet de son sport. Elle a gagné par 4 sets à 2, dans une partie très équilibrée.

C’était une belle victoire pour la portugaise, 34ème au ranking mondial des meilleures joueuses de tennis de table en 2019. Outre la médaille d’or, elle s’est logiquement qualifiée pour les Jeux Olympiques de 2020.

Jeux Olympiques de Tokyo

Fu Yu a, depuis 2019, baissé de quelques positions dans le ranking mondial : pour Tokyo, elle n’était plus que 55ème.

A Tokyo, elle réussit à atteindre le troisième tour, après avoir battu au deuxième tour des JO l’indienne Sutirtha Mukherjee, de la plus belle façon qui soit : 4 à 0. Shao Jieni, l’autre joueuse portugaise aux Jeux Olympiques de Tokyo, également d’origine chinoise, a été battue lors du second tour.


Le Tennis de Table, dominé par les asiatiques

Les asiatiques ont quelque chose en plus que les blancs au moment de jouer au tennis de table au plus haut niveau. Ainsi, la finale des jeux européens avait été disputée par deux nationalités différentes, mais aux origines similaires : la Chine.

C’est encore plus flagrant si l’on sait qui Fu Yu a battu pour accéder à la finale : la luxembourgeoise Lian Ni Xia.

Aux Jeux Olympiques, la suprématie de la Chine dans ce sport est nette depuis l’introduction de ce sport au programme des JO en 1988.

Fu Yu, Portugaise asiatique

Née dans la province chinoise de Hebei en 1978, elle débuta dès l’âge de 7 ans le tennis de table. Elle vit au Portugal depuis 2001, lorsqu’elle fut embauchée par le club GD Estreito, de Madère. Elle vit depuis lors au Portugal. C’est en 2013 qu’elle se naturalisa et est devenue portugaise.

C’est un honneur pour le Portugal que Fu Yu représente les couleurs du Portugal. Il faut savoir que la Chine n’accepte pas la double nationalité, demandant clairement à ses ressortissants de faire un choix. Fu Yu, malgré ses traits, est donc à 100 % portugaise. Peut-être même « encore plus » qu’un portugais « traditionnel », car elle a délibérément choisi la nationalité portugaise, au détriment de ses origines.


A lire aussi