Vanina Guerillot
Vanina Guerillot

Les Portugais aux Jeux Olympiques d’hiver, Pékin 2022

Par , le

Le Portugal n'est pas un pays de sports d'hiver, c'est le moins que l'on puisse dire. Pourtant, en 2022, trois Portugais vont représenter le pays aux Jeux Olympiques !


En l’absence de bonnes pistes de ski ou de neige abondante, c’était logique. Au delà de Serra da Estrela, il n’y a nulle part où skier au Portugal. De plus, c’est une région montagneuse, dépeuplée, et, comme dans le reste du pays, qui ne pratique qu’un seul sport ou presque : le foot.

Dans ces conditions, réussir à envoyer aux Jeux Olympiques d’hiver des athlètes relève presque du miracle, de la chance, ou de l’obstination de quelques uns… Des athlètes qui ont souvent une histoire personnelle sortant complètement des sentiers battus !

Qui sont-ils, ces Portugais qui en 2022 participent aux JOs sous les couleurs portugaises ?

Vanina de Oliveira Guerillot

Modalité : slalom et slalom géant du ski alpin.

Comme son nom le suggère fortement, Vanina est franco-portugaise, née en France le 3 juillet 2002. Son père Yannick est Français, sa mère Alice est Portugaise (née à Grenoble) de parents originaires de Antães, près de Guimarães. Le goût pour le ski, Vanina le tient de son père, qui est aussi son entraîneur.

C’est à 14 ans qu’elle décide de s’inscrire à la fédération portugaise des sports d’hiver, et de représenter le Portugal lors des compétitions internationales.

Vanina Guerillot au slalom
Vanina Guerillot (photo de sa page Facebook)

Chaque année, en bonne franco-portugaise, Vanina vient à Guimarães visiter les grands-parents et le reste de sa famille au mois d’août.

Cette étudiante de géologie à Grenoble de 19 ans a une chance de terminer dans le top 20 des Jeux Olympiques. Ceci représenterait le meilleur résultat de tous les temps pour un Portugais aux Jeux d’hiver.

Pour la voir :

  • Nuit du 7 février en slalom géant (2h15 heure de Lisbonne)
  • Nuit du 9 février en slalom (2h15 heure de Lisbonne)

Pour encourager la seule fille représentant le Portugal, un petit message sur sa page facebook ?

Ricardo Brancal

Modalité : slalom et slalom géant du ski alpin.

Originaire de Covilhã, Ricardo, 25 ans, est tout proche de la seule station de ski portugaise, à Serra da Estrela. Comme Vanina, Ricardo est lui aussi un athlète de slalom. Pour s’entraîner et atteindre son rêve de qualification pour les Jeux Olympiques, Ricardo a dû déménager en Italie en 2020.

Ricardo Brancal
Ricardo Brancal (photo de son Instagram)

Même s’il est de Covilhã, le « berceau des sports d’hiver portugais », étant petit il s’entraînait surtout dans les Pyrénées françaises ou à la Serra Nevada en Espagne.

Pour le voir :

  • Nuit du 13 février en slalom géant (2h15 heure de Lisbonne)
  • Nuit du 16 février en slalom (2h15 heure de Lisbonne)

Pour l’encourager, un petit message sur sa chaîne Youtube ?

José Cabeça

Modalité : ski de fond, 15 km classique.

Ce n’est qu’en janvier 2020 que José débute en ski de fond. Pour s’entraîner, par manque de neige, il doit souvent utiliser des rollerski. Mais par miracle cet originaire de Evora, qui habite aujourd’hui à Dubaï, arrive à se qualifier pour les Jeux Olympiques d’hiver ?

José Cabeça
José Cabeça s’entraînant chez lui à Dubaï, en rollerski (photo de son Instagram)

En Alentejo ou à Dubaï, la neige, c’est un concept, ils sont plutôt habitués aux chaleurs caniculaires.

Et bien José Cabeça a toujours été un athlète, oui, mais plutôt de triathlon ! Lorsqu’il regarde à la télé les Jeux Olympiques de 2018, il découvre le ski de fond et la « performance » d’un autre Portugais, Kequyen Lam, qui avait terminé 113ème…

(pour ceux qui se posent la question : Kequyen Lam est né à Macao.)

José commence à s’entraîner à partir de janvier 2020, d’abord en France. Pour le travail (n’oublions pas que la plupart des athlètes ont un travail qui n’a souvent rien à voir avec leur sport…), il saisit une opportunité et part vivre à Dubaï.

Il réussit très vite à se qualifier pour les Jeux Olympiques, en décembre 2020, lors d’une compétition en Suisse. José ne connait pas la neige, mais l’endurance, c’est son affaire !

Pour voir José Cabeça, ça sera à 7h (heure de Lisbonne) le 11 février.

Pour l’encourage, un petit message sur son Instagram ?

close
Abonnez-vous à notre newsletter. Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi