Jorge Fonseca
Jorge Fonseca

Jorge Fonseca, bronze olympique, champion du monde de judo

Par , le

Le double champion du monde des -100kg est aussi médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo !


Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo

Malgré la médaille, Jorge n’est pas satisfait. Il veut gagner l’or. Il nous donne rendez-vous à Paris en 2024 ! Pour l’instant, le judo national n’a toujours pas réussi à aller au delà du bronze, avec les médailles olympiques précédentes de Nuno Delgado (2000) et Telma Monteiro (2016).

Lui, aux Jeux Olympiques de 2016, n’avait pas réussi à faire mieux que 17eme. Quelle progression ! On est en droit d’espérer une médaille d’or pour les jeux de 2024 !

Pourtant, Jorge est réaliste, et un peu amer. Il n’oublie pas que, malgré son statut de champion mondial, ni Adidas, ni Puma, n’ont accepté de le sponsoriser. Il demande, lors de son interview après l’obtention de la médaille de bronze, que faut-il de plus aux marques de sport ?

J’ai peur de connaître la réponse : être issu d’un grand pays riche. Ou bien, d’un pays qui met en avant d’autres sports que le foot? A vous de me dire si je me trompe…

Championnats du monde

La première fois qu’il a été champion du monde de judo en 2019, certains ont cru à un coup de chance. En 2021, Jorge Fonseca est à nouveau champion du monde, prouvant à tout le monde que oui, il est très fort.


Le judoka portugais a remporté la médaille d’or le 11 juin 2021 à Budapest. Cette médaille fait suite à celle gagnée aux précédents championnats mondiaux de judo qui avaient eu lieu à Tokyo en 2019. Consécration méritée pour qui n’a pas toujours eu la vie facile.

A Budapest, Jorge gagne la finale contre le Serbe Aleksandar Kukolj. Les 5 combats remportés par Jorge l’ont tous été par ippon. A Tokyo, son combat final l’opposant au Russe Niyaz Ilyasov lui avait également permis d’atteindre la plus haute marche du podium.

Évoluant dans la catégorie des -100 kg, Jorge Fonseca est plutôt petit pour son poids : 1,74 m, ce qui lui donne un air massif, loin du “petit gros” qu’il était dans son enfance.

Pour le plaisir, nous pouvons revoir son combat au Budokan de Tokyo en vidéo ci-après.

Danse de la victoire

Le combat en lui-même de Budapest n’était pas forcément spectaculaire. Pas de ippon, beaucoup de tactique. Mais une chose est devenue virale : sa danse. Avancez la vidéo vers 8’40 et regardez comment il quitte le tatami…

C’est le premier portugais à remporter un titre mondial en judo. Venant de Damaia, un quartier défavorisé d’Amadora, dans les environs de Lisbonne, Jorge a commencé relativement tard le judo.

Un petit gros

Son évolution dans la discipline s’est faite naturellement, les résultats sportifs s’améliorant petit à petit depuis ses débuts, mais sûrement. Son plus grand succès avant la consécration mondiale : un titre européen en -23 ans, en 2013. Aujourd’hui, Jorge est champion du monde.

Mais quel parcours avant d’en arriver là!

Né le 30 octobre 1992, il partira de son archipel natal de Sao Tomé-et-Principe direction le Portugal à l’âge de 11 ans. C’est dans les rues d’Amadora que Jorge Ivayr Rodrigues da Fonseca grandira, et qu’il découvrira le judo.

Quand il débuta son sport, Jorge était un petit gros, selon ses propres termes. Mais très vite, il passe de gros à musclé, à force de travail sur lui-même.

Amadora, c’est une grande ville très marquée par l’immigration africaine, où la culture portugaise se mélange avec celle de ses immigrés. Si on sait que les membres du groupe musical Buraka Som Sistema sont aussi originaires d’Amadora, on comprend mieux les talents de danseur de notre judoka !

Paternité précoce et un cancer

C’est à 17 ans que Jorge est devenu papa, de façon inattendue. Cette paternité précoce, mais pleinement assumée, l’a empêché de se consacrer pleinement au judo et à ses études. Il était impossible de mener de front tant de bouleversements !

Il mettra par conséquent ses études en pause, qu’il reprendra pense-t-il un jour, dans l’espoir d’accomplir son rêve professionnel : devenir policier.

Mais autant devenir papa est un bonheur, même très jeune, autant la maladie l’est beaucoup moins. Malade en 2015, Jorge devra lutter contre une tumeur à la jambe, tout en s’entraînant.

Sorti vainqueur de la maladie, le judoka du Sporting Clube de Portugal est aujourd’hui plus fort que jamais.


Commentaires

A lire aussi