António Costa
António Costa

Covid 19 Nöel 2021 : restrictions ancitipées

Par , le

Le gouvernement durcit les mesures anti-covid 19 à l'approche de Noël. Il anticipe notamment les jours de télétravail obligatoire, dès le 25 décembre.


En tant que recommandations générales, le télétravail est à nouveau recommandé, ainsi que le test volontaire à la Covid 19. Mais de nombreuses restrictions prennent place à partir du 25 décembre.

Face à la nouvelle vague européenne de Covid 19, le Portugal se voit obligé d’anticiper les restrictions prévues pour début janvier, à titre préventif. Malgré une population très largement vaccinée, le gouvernement sortant de António Costa ne prend aucun risque.

Semaines sans contact du 25 décembre au 9 janvier

Mesures annoncées le 21 décembre

  • Fermeture des crèches et des ATL (occupation de temps libres) dès le 25 décembre.
  • Télétravail obligatoire à partir du 25 décembre.
  • Discothèques et bars fermés à partir du 25 décembre sur le continent.
  • Les tests à la covid-19 passent de 4 gratuits à 6.
  • Interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes sur la voie publique pour le réveillon du Nouvel An.
  • Test négatif obligatoire pour les fêtes de fin d’année, casinos ou restaurants les 24, 25, 30 et 31 décembre, ainsi que le 1er janvier.
  • Test négatif obligatoire pour les hôtels et les « alojamento local » (logement de proximité) à partir du 25 décembre.
  • Les espaces commerciaux sont limités à une personne pour 5m². Un espace commercial de 1000m² ne peut ainsi recevoir que 200 personnes par exemple.

Pour rappel : les vacances scolaires ont été prolongées, l’école reprenant le 10 janvier. Toutes les écoles seront fermées, de la crèche au lycée, publiques ou privées.

La semaine de vacances supplémentaire sera compensée par deux jours de vacances retirés aux vacances de Carnaval et deux jours de vacances retirés aux vacances de Pâques.

Traumatisme de l’année dernière

L’épouvantable mois de janvier 2021 est encore dans toutes les mémoires, le pays ayant souffert énormément de la pandémie. António Costa fut accusé à l’époque d’avoir été trop laxiste lors des vacances de Noël, il ne refera pas la même erreur.


Surtout en période électorale.

Nouvelle vague
Les chiffres ne laissent aucun doute : la nouvelle vague est importante.
Malgré les nombreuses personnes contaminées, nous sommes loin des chiffres monstrueux de personnes en soins intensifs de l’année dernière.

Etat de calamité depuis le 1er décembre

L’état de calamité impose certaines restrictions, déjà bien connues des Portugais depuis le début de la pandémie.

  • Le masque est à nouveau obligatoire dans tous les espaces fermés.
  • La présentation du certificat digital (passe sanitaire) est obligatoire pour les restaurants, les établissements touristiques et hôteliers, les spectacles aux places assises et numérotées ainsi que les salles de sport.
  • Tests obligatoires, y compris pour les vaccinés, pour les visites aux maisons de retraite, visites aux patients internés dans des établissements de santé, bars, discothèques, stades et autres évènements sans places numérotées.
  • Toutes les personnes, quelque soit leur nationalité ou pays d’origine doivent présenter un test, qu’elles soient vaccinées ou pas, pour rentrer au Portugal, que ce soit en voiture ou en avion.

Le test peut être antigénique ou PCR.

En pratique, ceux qui arrivent en avion sont strictement contrôlés. Aux frontières terrestres, beaucoup moins.

Renfort de la vaccination

Sont appellées à être vaccinées avant les fêtes de fin d’année les personnes :

  • Personnes de plus de 65 ans ayant reçu la 2ème dose il y a plus de 5 mois recevront une 3ème dose.
  • Personnes qui ont une ordonnance pour une 3ème dose.
  • Personnes guéries de la Covid 19 il y a plus de 150 jours.
  • Personnes de plus de 50 ans vaccinées il y a plus de 5 mois avec la dose unique de Janssen.

Mesures contenues

Au vu des nouvelles restrictions, on s’en tire plutôt bien. Nous sommes, de par les chiffres actuels, dans une bien meilleure posture que l’année dernière, avec bien moins de personnes hospitalisées. Il est vrai que le pays est presque vacciné entièrement à 90%, le plus fort taux de vaccination d’Europe. Mais l’efficacité du vaccin diminuant avec les mois qui passent, la période des fêtes est à risque, d’où ce que certains pourraient considérer l’extrême précaution des autorités portugaises.

Pourcentage de la population vaccinée
Dans le document officiel fourni par le gouvernement, la différence entre les pays fortement vaccinés et ceux qui ne le sont pas est flagrante.

Je vous mets ici le document mis à disposition des médias.

De mon point de vue, le quotidien des Portugais n’est pas exagérément impacté, les familles pouvant, du moins pour l’instant, se réunir à Noël. Ce sont avant tout les établissements de divertissement ouverts au public qui vont en pâtir le plus. Premiers sacrifiés de la lutte contre la pandémie, le gouvernement a déjà garanti des aides adaptées pour le secteur.

Nous sommes malheureusement déjà bien habitués à toutes ces restrictions depuis maintenant bientôt deux ans.


A lire aussi