Votar
Votar

Législatives : députés des Portugais de l’étranger

Par , le

On vient enfin de connaître qui sont les quatre députés élus par les Portugais de l'étranger. Oui, plus de 10 jours après le jour des élections au Portugal...


Les législatives ont eu lieu en 2022 le 31 janvier. Ce n’est que le 10 février que l’on a enfin connu les quatre députés élus pour les « emigrantes », les Portugais de l’étranger. Un délai beaucoup trop long, qui n’a pas de sens, et qui fait sentir aux Portugais de l’étranger que leur vote ne compte pas.

4 députés seulement pour représenter des millions de Portugais vivant à l’étranger nous semble dérisoire.

Victoire du PS

Comme pour les Portugais du Portugal, les emigrantes ont choisi le Parti Socialiste. Traditionnellement plutôt à droite, on retrouve cette tendance en 2022. Le PS, avec 37,7% des voix, obtient à l’étranger un score inférieur aux 41,5% nationaux.

C’est une énorme progression du PS en 2022 que l’on observe. En 2019, le Parti Socialiste n’avait obtenu que 26% des voix. Autant dire que l’image du gouvernement auprès des Portugais de l’étranger doit être exemplaire. Il faut dire que face à la cacophonie de nombreux gouvernements pendant la pandémie, la stabilité de António Costa et les bons résultats du pays en matière de lutte contre la Covid-19 ont sûrement pesé.

A l’étranger, António Costa a été applaudi.

Le PSD en progression

La progression du PS n’a pas empêché le principal parti de l’opposition de progresser. Le PSD passe de 23 à 28% auprès des Portugais de l’étranger. Moralité : la politique se bipolarise toujours plus, malgré la présence d’un trublion.

Chega, entrée fracassante

En 2019, le Chega, parti proche du Rassemblement National français, était pratiquement inexistant, avec moins de 1% des voix. Le chemin parcouru par ce « trublion » en si peu de temps est gigantesque, avec désormais près de 10% des voix des Portugais de l’étranger.

Le discours d’extrême-droite plaît de plus en plus, et plus encore auprès des Portugais emigrantes. Il faut comparer les 10% des emigrantes aux 7% du niveau global.

C’est un peu étonnant de se dire que des Portugais, qui vivent à l’étranger, puissent adhérer à des idées radicalement contraires à leur vie en pratique. Mais d’un autre côté, vu l’authentique promotion qui est faite des idées d’extrême-droite qui est faite en France – entre autres pays – ce n’est pas si étonnant que ça

Disparition des autres partis

Face à la progression de ces trois partis, il ne pouvait rester que des miettes pour les autres partis. Et c’est le cas, la quatrième force politique auprès des Portugais de l’étranger, le PAN, se contentant de 4%.

C’est peut-être une conséquence d’une méconnaissance de la politique au Portugal. On reste sur les partis les plus médiatisés et connus. Ceux qui connaissaient déjà les « petits » partis auparavant pouvant maintenir leur vote en 2022.

C’est ce que l’on peut en conclure, au regard de « l’affluence aux urnes » cette année.

Candidate du PAN
Inês de Sousa Real, candidate du PAN, quatrième force politique auprès des Portugais de l’étranger

Abstention en baisse

Le vote des Portugais de l’étranger est en forte progression. Près de 17% des Portugais inscrits dans un consulat on voté, contre un peu moins de 11% en 2019. On passe ainsi de 158.252 votants à 257.791 en 2022, presque 100.000 personnes de plus.

C’est un très bon résultat, fruit d’une meilleure gestion du vote par correspondance, et peut-être d’une meilleure information.

Ceux qui autrefois étaient bien informés, et qui votaient en âme et conscience pour un petit parti, on continué de le faire. Les « nouveaux » électeurs, eux, se sont reportés sur les plus médiatisés, PS, PSD et Chega.

Ce ce que l’on peut en conclure au regard des chiffres du PAN ou du Bloco de Esquerda, 4eme et 5eme forces politiques des Portugais de l’étranger. Malgré un pourcentage relatif en baisse, ces deux partis ont gagné des électeurs entre 2019 et 2022.

Un vote qui sert à rien ?

C’est l’impression que l’on peut avoir. Le PS a gagné 2 députés, le PSD a gagné 2 députés. Le PS renforce ainsi sa majorité absolue.

C’est d’une frustration maximale que tant d’électeurs portugais, qui font fait l’effort de s’informer et de voter, ne voient leurs députés élus que tant de jours après la date des élections.

Les autorités nous expliquent qu’il s’agit d’un délai légal, le temps pour tous les 34 consulats d’envoyer leurs bulletins dans les valises diplomatiques. Ces bulletins seront ensuite décomptés à Lisbonne.

Est-ce bien sérieux ? Surtout lorsque l’écrasante majorité des Portugais de l’étranger ont effectué leur vote par correspondance !

close
Abonnez-vous à notre newsletter.
Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi