Bateau en flammes
Bateau en flammes

Un bateau de transport de voitures brûle aux Açores

Par , le

Ce sont des centaines de Porsche, des Bentley ou des Lamborghini, en route vers les Etats-Unis, qui se trouvaient sur un bateau en flammes. L'armée de l'air portugaise est intervenue pour sauver les 22 membres de l'équipage.


Le M/V Felicity Ace, bateau de transport automobile, a pris feu dans la matinée du 17 février 2022 au large de l’île du Faial de l’archipel des Açores. Les causes ne sont pas encore connues, et ne le seront peut-être jamais.

Construit en 2005 et battant un pavillon du Panama, c’est un bateau qui pouvait transporter 4000 véhicules. Ce sont ainsi 4000 voitures du groupe Volkswagen qui sont perdues. Certaines marques du groupe ont déjà évoqué leurs pertes :

  • 189 Bentley
  • 21 Lamborghini
  • Plusieurs centaines de Porsche
  • Probablement de nombreuses Audi et Volkswagen

Pour certains, la perte est colossale. Des clients Porsche avaient par exemple customisé leur automobile, la rendant unique et difficilement remplaçable.

Un bateau pourtant habitué

Le Felicity Ace avait déjà transporté par le passé plusieurs fois des voitures du groupe VAG. En 17 ans d’opérations, rien de notable n’a été signalé.

Certains internautes posent la question : est-ce que ce n’est pas de la faute à un véhicule électrique, qui aurait pris feu spontanément ?

Les bateaux ne prennent pas feu sans raison, a fortiori avec une charge si précieuse, mais il me semble que les raisons, si un jour nous les connaissons, sont à chercher ailleurs.

Les autorités se voulaient rassurantes. Il n’y a pas eu de pollution. La réserve de combustible du bateau est isolée et se trouve sous la ligne de flottaison… sauf que.

Le bateau coule

Le 1er mars 2022, lors de son remorquage, le bateau coule, purement et simplement. L’océan est ici profond de 3000 m.

Avec lui, toute la pollution possible et imaginable se trouve maintenant en liberté, au large des Açores. Les théories du complot vont déjà bon train, certaines personnes accusant le groupe VAG d’avoir commandité cet envoi par le fond du bateau.

Je n’y crois pas, que pourrait-il y avoir de si compromettant pour VAG qui puisse justifier un tel sacrifice ?

Mais un bateau qui brûle pendant presque deux semaines ne pouvait pas sortir indemne. Et il révèle au monde les dangers inhérents aux batteries électriques. Un danger qui va passer inaperçu, au vu de l’actualité internationale, toute tournée vers l’Ukraine.

Un sauvetage exemplaire

L’armée portugaise a été prompte à réagir. L’équipage, embarqué dans un canot de sauvetage, a été d’abord recueilli par le pétrolier « Resilient Warrior » . Récupérés par un hélicoptère de l’armée de l’air portugaise, tous sont sains et saufs. Le navire de patrouille NRP Setúbal reste sur place, afin de surveiller l’évolution de l’incendie.

close
Abonnez-vous à notre newsletter. Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi