bise
bise

Bise ou poignée de mains ? Comment saluer au Portugal

Par

Chaque pays a ses traditions pour saluer quelqu'un. Au Portugal, les salutations sont similaires aux françaises, mais attention, il y a des pièges !


La bise au Portugal

Une chose est claire : on commence toujours par la joue droite, et on fait toujours deux bises, une à chaque joue.

Ce n’est pas comme en France, où chaque région à ses traditions. Certains commencent par la joue gauche, d’autres font trois bises, etc. Au Portugal, c’est normalisé, ouf !

En revanche, la bise est pratiquement réservée aux femmes et aux enfants. Peu importe votre degré de proximité avec la femme à saluer, la bise est presque systématique.

Pour les hommes, c’est une autre histoire. Deux hommes ne se font pratiquement jamais la bise. Même un père et un fils !

Quand faut-il faire la bise ?

  • Un homme et une femme : bise
  • Une femme et une femme : bise
  • Un homme et un homme : poignée de main

Les rapports affectifs comptent peu au final au moment de saluer au Portugal. On est affectueux, tout le temps !


La poignée de main, pour les hommes

On l’a vu, les femmes ne serrent jamais la main. Sauf peut-être dans des relations strictement professionnelles entre inconnues.

poignée de mains
Un homme qui sert la main à une femme, quelque chose de rare !

Les hommes, eux, se serrent tout le temps la main entre eux. Sauf peut-être ceux qui ont vécu très longtemps en France, et ceux qui ont un rapport très affectif avec leurs enfants.

Mais sachez-le, ce n’est pas commun de voir deux hommes se faire la bise au Portugal !

Salutations orales

Bom dia

Comme en France, on salue différemment selon le moment de la journée. Si la journée commence, on dira « Bom dia », bonjour.

Boa tarde

Une petite particularité par rapport à la France : l’après-midi. On dira « boa tarde », bon après-midi.

Ici, nous avons deux écoles. Ceux qui estiment que la « tarde » commence à 12h00, et ceux qui estiment qu’elle commence après avoir déjeuné.

Il n’y a pas de « bonsoir » en portugais. Ce qui pose parfois quelques soucis lorsqu’il fait déjà nuit en hiver et que le dîner est encore loin. Pour un français, ça peut être déstabilisant de dire « boa tarde »…

Boa noite

Dès que l’on a fini de dîner, on dit « boa noite » pour saluer quelqu’un. En France, le bonne nuit est réservé aux personnes qui s’apprêtent à dormir, ce qui n’est pas le cas ici.

Olá

C’est l’équivalent du « salut » français. On l’utilise bien plus volontiers qu’en France, dès lors qu’il existe une relation informelle.

Et pour quitter quelqu’un ?

On peut refaire la bise ou une poignée de mains au moment de partir. Ce n’est pas une « obligation » comme le peut l’être la salutation à l’arrivée.

Mais il faut toujours, évidemment, signaler son départ, d’une façon ou d’une autre. La plus commune sera un simple « au revoir », qui change, comme en français, suivant la durée de la séparation.

Até logo

Sans piège, il s’agit de « à tout à l’heure ». On l’emploie si on compte se revoir dans la journée.

Até amanhã

De même, c’est un simple « à demain ».

Adeus

C’est ici le petit piège. Adeus, qui a la même origine que « Adieu », ne signifie pas que l’on ne reverra plus jamais la personne. Il ne s’agit que d’un simple « au revoir ».

Par habitude, et si la séparation est un peu plus longue, on ajoute parfois « se Deus quiser », si Dieu le veut. On fait signe que tout ne dépend pas de nous.

Chau

C’est l’équivalent de « ciao ». On signale son départ, de façon informelle et amicale. On l’écrit également « xau » ou « tchau ».


A lire aussi