Emmanuel Macron
Emmanuel Macron

Pour qui votent les Français du Portugal ?

Par

On pourrait croire que les Français qui habitent dans un pays étranger votent différemment de leurs compatriotes restés en France. Pas forcément. Au Portugal en l'occurrence, les voix exprimées sont parfois surprenantes.


Pour les présidentielles 2022, les Français du Portugal on voté massivement pour Emmanuel Macron au deuxième tour, avec 74,5% des voix. Un résultat qui peut sembler logique. Nous sommes en Union Européenne, le Portugal sait ce qu’il doit à l’UE. Les Français qui profitent de la simplicité permise par l’UE pour s’établir n’importe où en UE également.

Mais ce résultat nous cache bien des choses, que nous allons décortiquer. 25,5% des suffrages ont tout de même été exprimés en faveur de Marine Le Pen, qui est, c’est le moins que l’on puisse dire, critique de l’Union Européenne.

Qui sont les Français du Portugal ?

Le nombre de Français inscrits au consulat de France au Portugal est limité. Il ne correspond pas à la totalité des Français établis au Portugal, loin de là. Mais les élections ne se font pas avec les abstentionnistes, les votes nuls ou blancs. Les inscrits nous indiquent déjà une chose : ils sont impliqués.

Ceux qui ne s’inscrivent pas sur les listes du consulat portugais sont souvent des personnes « de passage ». Vivant au Portugal quelques années tout au plus, elles gardent un lien fort avec la France, et vont voter en France… ou pas.

D’autres sont plus pragmatiques. Voter, c’est compliqué, lorsque l’on habite pas à proximité d’un des trois bureaux de vote établis au Portugal : Lisbonne, Porto et Faro. Alors ces Français ne s’en donnent même pas la peine, l’inscription consulaire ne rimant à rien pour eux. Aucun bénéfice ressenti, plus un sentiment, peut-être, de ne pas être concerné par un pays qu’ils ont quitté.


Ainsi, en 2022, 16 022 Français étaient inscrits, sur une population qui semble être au moins deux à trois fois plus nombreuse. C’est un nombre en progression. En 2017, 13 121 Français étaient inscrits. Les Français de 2022, plus nombreux, sont aussi plus impliqués : 37% de participation au deuxième tour, contre 32,7% en 2017.

Franco-Portugais

Pour ces binationaux, je ne puis que tenter de deviner, de mon point de vue de « premier concerné ».

Il y a ceux qui, même s’ils ont une carte d’identité française, préfèrent assumer pleinement leur côté portugais, et ignorer tout de la France. Ceux-là ne prennent pas la peine de voter ou de s’inscrire au consulat.

Et puis il y a ceux qui se souviennent de la France, et qui votent religieusement.

Comment les distinguer ? Comment les quantifier ? C’est impossible. Lorsque vous votez, personne ne vous demande si vous êtes par ailleurs Portugais. Seuls les noms de famille des intéressés inscrits sur les listes électorales peuvent nous donner une idée. Et malgré cet indice, nous ne pouvons évidemment pas savoir pour qui les Franco-Portugais ont voté.

A moins de considérer que les choix électoraux des Franco-Portugais venus au Portugal ne changent pas trop de ceux qui sont restés en France.

En clair : « Je suis venu au Portugal, parce qu’il y a trop de musulmans en France ». C’est le même schéma que nos chères têtes aux cheveux blancs. Un discours que j’entends souvent dans mon cercle de connaissances, un discours que je lis souvent sur les réseaux sociaux.

Retraités

Nous avons beaucoup de retraités au Portugal. Venus profiter d’une retraite bien méritée, des avantages fiscaux et du soleil, ils retrouvent au Portugal la France de leur jeunesse.

Pour beaucoup, ils se sont établis en Algarve, notre « Côte d’Azur » à nous, pour ne pas dire Floride. Un climat de rêve, de très belles plages, et énormément de retraités anglais, français, allemands, hollandais…

Pour qui votent-ils ? Nous ne savons pas, mais nous avons un indice, en regardant les résultats du bureau de vote de Faro.

50,5% des suffrages du bureau de vote de Faro l’ont été pour Marine Le Pen. Un vote qui n’a rien à voir avec celui des bureaux de Porto ou Lisbonne.

Est-ce que ce sont les « mêmes » retraités qui votent à 27,9% à Agadir au Maroc pour Marine Le Pen ? Très probablement. Leur pays d’accueil, ils s’en contrefichent, ce n’est qu’une « colonie » pour eux.

Je ne vois pas d’autre explication.

Population active

A Porto ou Lisbonne, Macron a fait, au deuxième tour, un gros score. 80% à Lisbonne, 82,3% à Porto. Nous parlons ici de personnes qui sont actives, qui sont souvent sorti de leurs zones de confort, qui ont créé des entreprises ou qui ont des postes à responsabilité.

Un vote logique, en somme, pour le président « Start Up Nation », le président des entrepreneurs, des indépendants, du moins dans les dires. Au premier tour, Macron avait également obtenu un score important au Portugal : 38,5%, loin devant les chiffres de France métropolitaine.

Ce bilan, qui semble positif pour Emmanuel Macron, du moins auprès des Français du Portugal établis ailleurs qu’en Algarve, ne peut pourtant pas cacher une autre réalité. Entre 2017 et 2022, Macron a perdu plus de 10% de suffrages. En 2017, il avait en effet obtenu 85,7%, à comparer aux 74,5% actuels.

Quoiqu’il en soit, la nouvelle réalité politique observée en France, avec la disparition de la droite traditionnelle « les Républicains » ou du Parti Socialiste, est encore plus marquée au Portugal. Pécresse n’a obtenu qu’un 7,4% en 2022 alors que Fillon avait fait 35,9% en 2017. Le PS n’a fait que 1,7% en 2022.

Beaucoup de Français au Portugal votent finalement ce qu’ils ont toujours voté. Ceux qui votaient Le Pen alors qu’ils habitaient en France continuent de voter Le Pen au Portugal. Ce n’est pas leur venue au Portugal qui leur ont fait changer d’avis.

close
Abonnez-vous à notre newsletter. Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi