La Festa dos Tabuleiros, plus belle fête du Portugal !

Par

Tous les 4 ans au début du mois de juillet, une fête pas comme les autres a lieu à Tomar. La « festa dos Tabuleiros » est un voyage unique au cœur de la tradition et du savoir-vivre portugais.

C’est un événement unique qui se prépare pour la petite ville de Tomar, dans le centre du pays. La Festa dos Tabuleiros est de retour, après 4 ans d’attente ! On vient de tout le pays et d’ailleurs pour venir voir les rues fleuries, les animations, et surtout le Cortège.

Les origines de cette fête se perdent dans les mémoires du passé. Officiellement, elle daterait du roi Denis Ier, au XIVe siècle. Comme souvent, les origines sont à chercher encore plus loin, du temps où le pays était encore « païen ».

Les historiens nous disent qu’il s’agissait d’une fête dédiée à la fertilité et aux cueillettes. Les fleurs en papier qui décorent les rues du centre-ville en seraient un signe encore visible de nos jours. Et quel signe ! Aujourd’hui, la fête est officiellement dédiée au Saint-Esprit.

Etalée sur plusieurs jours, la fête possède plusieurs grands rendez-vous, aux rituels immémoriaux, avec comme point d’orgue le « Cortejo dos Tabuleiros », le « Cortège des Plateaux ».

Rues fleuries

A chaque Festa dos Tabuleiros, les habitants se livrent à une authentique compétition. Qui aura le titre de « plus belle rue » de la fête ? Des trésors d’imagination sont à chaque fois développés, pour le plus grand bonheur de nos yeux. Même avec un afflux de touristes conséquent (600 000 en 2019 !), la ville reste à taille humaine et les rues fleuries accessibles.

D’autres villes un peu partout dans le pays ont repris cette tradition, avec des tapis de fleurs, des guirlandes ou des murs décorés.

Les Cortèges

En attendant le grand cortège final du dimanche, trois cortèges le précèdent. Le premier, le “Cortejo dos Rapazes” (Cortège des Garçons) est un grand cortège pour enfants, le dimanche précédent le Cortejo dos Tabuleiros. Une sorte de préparation, en attendant leur tour de défiler en tant qu’adultes.

Le Cortejo do Mordomo (Majordome) se déroule le vendredi, puis le Cortejo dos Jogos Populares (Jeux Populaires) le samedi, chacun avec ses traditions spécifiques.

Le Cortejo dos Tabuleiros

S’il ne fallait choisir qu’une seule journée de visite à Tomar pendant la Festa dos Tabuleiros, ça serait pour voir le grand cortège. Pour avoir une bonne place, on n’hésite pas à venir plusieurs heures avant !

C’est ici que l’on trouve l’âme profonde de Tomar. C’est ici que l’on fête le début des cueillettes depuis Cérès… ou même avant !

Le clin d’œil aux traditions païennes y est plus qu’évident. Chaque plateau, « tabuleiro » en portugais, est une offrande à la déesse Cérès, déesse des moissons et de l’agriculture. Aujourd’hui, on dit plutôt une offrande au Saint-Esprit.

Le plateau est aussi haut que la femme qui le porte. Il présente du pain, mêlé à des fleurs et des épis de blé. Lourd (20kg), ce n’est pas une partie de plaisir que de défiler en ville pendant plusieurs heures avec ce plateau sur la tête !

Le Cortège fait une pause place de la République, entre la mairie et l’église Saint-Jean-Baptiste. Les participantes et participants viennent ici recevoir la bénédiction.  

Chacune des plus de 700 femmes qui portent le plateau est accompagnée d’un assistant, chargé de l’aider en cas de souci. Si la femme n’y arrive plus, l’homme prend le relais en portant le « tabuleiro » non pas sur la tête, mais sur l’épaule.

Les animations et concerts

La fête est l’occasion pour la ville de proposer à ses habitants et visiteurs une série de concerts et d’animations de rue. On vient ici pour s’amuser, tout en conservant le symbolisme passé. Les bœufs que l’on voit défiler en fin de cortège étaient autrefois abattus et leur viande distribuée. Aujourd’hui, on ne tue plus ces animaux, les bouchers se chargeant de distribuer de la viande aux plus démunis…


Commentaires

A lire aussi