Filhoses
Filhoses

Filhoses, une douceur de citrouille

Par

C'est la recette sucrée par excellence des fêtes de fin d'année au Portugal. Avec de la cannelle et du sucre, un régal !


Une douceur régionale

Chaque région traditionnelle du Portugal possède sa recette de filhós, et sa façon de le dire. Celle que je vous présente ici est celle que l’on fait du côté de Leiria et Pombal, là où on dit « uma filhós » et « duas filhoses ».

D’autres vont dire « uma filhó » et « duas filhós », ou encore « coscorões » ou « velhoz » et ainsi de suite… Mais toutes ne sont pas forcément à la citrouille !

Le point commun entre toutes ces recettes, c’est d’être un beignet, que l’on mange traditionnellement entre Noël et l’épiphanie, avec pourquoi pas un « bolo rei« . Mais ne vous inquiétez pas, on en mange toute l’année si on veut !

Traditionnellement, lors de Noël d’autrefois, on en mangeait juste après la messe de minuit. On pouvait en offrir aux garçons qui venaient chanter dans chaque maison après la messe, avec un petit verre de vin, pourquoi pas de Porto !

filhoses
Filhoses, prêtes à être mangées…

Ingrédients

  • 500 g de citrouille
  • 3 cuillères à soupe de sucre
  • 500 g de farine
  • 3 oeufs
  • 20g de levain ou de levure
  • 2 cuillères à soupe d’eau de vie
  • Du zeste d’orange
  • Jus d’une orange pressée
  • Huile végétale à frire
  • De la cannelle et du sucre dans une assiette…

Préparation

abóbora
« Abóbora » du jardin

On va commencer par couper notre citrouille, courge, potiron, bref, la cucurbitacée, en petits morceaux.


graines de citrouille
Bien sûr, on retire les graines au préalable…
chair de citrouille
On ne garde que la chair de la citrouille, qu’on va laver à l’eau claire.

On met l’eau à bouillir dans une casserole, avec un peu de sel.

Citrouille, dans l'eau bouillante.
On met nos morceaux de citrouille dans l’eau bouillante…
Zeste d'orange
Pendant que ça cuit, on en profite pour râper le zeste d’une orange…

Une fois bien cuit, on met nos morceaux de citrouille dans une serviette…

on égoutte la citrouille
On égoutte la citrouille bouillie en appuyant sur la serviette…
On écrase à la fourchette
Bien égouttée, il est temps de réduire le tout en purée, avec l’aide d’une fourchette, ou carrément au bras mixeur. Nous, on préfère la tradition.
jus d'orange, eau de vie et levure
Jus d’orange, eau de vie (água ardente en fait) et levure. Allez, on met tout avec la citrouille !
oeufs qui vont être mélangés à la citrouille
On ajoute les oeufs à notre préparation ainsi que le zeste d’orange…
Mélanger avec la farine
On mélange avec la farine. On ajoute la farine en plusieurs fois, pour que ce soit plus facile à mélanger !
Friture
Dans l’huile végétale bouillante, on y dépose délicatement des morceaux de notre préparation. Faut que ça baigne dans l’huile !
Tourne, retourne...
C’est de la friture, on oublie pas de retourner de temps à autre nos filhoses. Attention, on a vite fait d’en cramer une ou deux !
Sucre et cannelle
On prépare dans une assiette un mélange de sucre avec une bonne cuillère à café de cannelle…
Sucre et cannelle sur filhós
Et on saupoudre notre filhós avec ce mélange…
Filhoses, prêtes à être mangées...
Il n’y a plus qu’à déguster !

Bon appétit !


A lire aussi