autocar de rodoviaria nacional
autocar de rodoviaria nacional

Environnement : 40 millions d’Euros pour des bus écologiques

Par , le

La Comission Européenne approuve une aide de l'Etat de 40 millions d'Euros pour l'achat de bus verts (électrique / hydrogène) et l'amélioration ou installation des infrastructures relatives au transport routier des passagers.


Bruxelles accorde son aide, au vu des résultats du Portugal en matière de réduction d’émission de gaz à effet de serre, pour atteindre les objectifs de neutralité énergétique européenne fixés pour 2030. Les objectifs sont fixés via le Plan National d’Energie et Climat (PNEC), et portent notamment sur plusieurs secteurs d’activité :

  • L’industrie
  • Les transports
  • L’agriculture

L’aide de l’état sera fournie sous forme de subventions directes non remboursables, à destination des bénéficiaires qui seront sélectionnés via un concours ouvert et transparent.

autocar de rodoviaria nacional
Ces anciens autocars de la Rodoviaria Nacional étaient beaucoup de choses, mais pas écolos. Photo Mike Rhodes

Les résultats du Portugal

Le Portugal a amorcé un processus de réduction des rejets d’équivalent dioxyde de carbone (eqCO2), c’est en bonne voie mais pas encore suffisant, selon l’ONG Zero. Le secteur des transports est concerné au même titre que ceux de l’industrie et de l’agriculture.

En 2019, le rejet d’eqCO2 a totalisé 63,6 millions de tonnes, c’est à dire en baisse de 5,6 % par rapport à l’année précédente et en baisse de 25,8% depuis 2005. Si on ajoute le secteur forestier du Portugal, les données changent. Les forêts du territoire agissent comme un régulateur, comme cela a été le cas en 2019, en aspirant la valeur de 8 millions de tonnes de eqCO2. Au contraire, lors des années de grands incendies telle que l’année 2017, la forêt devient un véritable émetteur de pollution.

L’outil de mesure Unify

C’est dans le cadre d’un suivi au plus près des émissions de gaz à effet de serre que le projet Unify concrétise par un outil de mesure, le partenariat entre les pays européens signataires. Ainsi, cet outil mesure en temps réel l’évolution du chemin qui reste à parcourir pour atteindre les objectifs du PNEC.


L’outil permet notamment les mesures d’eqCO2 par secteur d’activité, et inclus des indicateurs de transition énergétique.


A lire aussi