emigrante
emigrante

Comptoir unique de l’immigré

Par , le

Dans le cadre de la simplification administrative, l'immigré au Portugal (ou expatrié si l'on préfère) pourra se diriger à un seul endroit pour tout faire.


Depuis la forte augmentation du nombre d’étrangers vivant au Portugal de ces dernières années, ce comptoir est devenu plus que nécessaire. Grâce aux mesures du iSimplex 2019, l’expatrié, l’étranger ou immigré (choisissez le terme que vous préférez) devrait voir sa vie administrative portugaise grandement simplifiée.

Le iSimplex 2019, vous en aviez déjà entendu parler, avec la simplification du renouvellement du Cartão de Cidadão. Il s’agit de 119 mesures touchant à tous les aspects de la bureaucratie portugaise, dont l’accueil et les formalités des immigrés.

Des retards importants

Ce « Balcão Unico do Imigrante », ou en français « Comptoir Unique de l’immigré », semble ne pas avoir encore été implémenté, plus de deux ans après l’annonce officielle de sa création. Les retards provoqués par a crise de la COVID-19 ont chamboulé le programme.

Il devrait, une fois en vigueur, permettre essentiellement aux étrangers de régulariser leur situation au Portugal. Un étranger pourra ainsi y faire sa demande de visa et d’autorisation de résidence.

La volonté de l’Etat est d’installer ce nouveau service au plus proche des consulats.


SEF, Service d’étrangers et frontières

SEF logo

Mais, en plus de la COVID-19, un autre facteur est venu retarder le Comptoir Unique de l’Immigré. La refonte du SEF, le Service d’Etrangers et Frontières est encore en cours. Cette refonte fait suite à une bavure policière.

Ihor Homeniuk, immigré ukrainien, a été tué par trois inspecteurs du SEF. Il avait été littéralement agressé par les inspecteurs dans l’aéroport de Lisbonne. Ils ont été condamnés à 9 et 7 ans de prison.

Ce scandale d’abus de l’autorité, relents sans doute des temps ou la police était impunie pendant la période dictatoriale, a provoqué d’immenses remous dans l’administration portugaise.

La réforme du SEF était prévue, mais aura été finalement précipitée par ce triste évènement.

A terme, une administration simplifiée

Lorsque le SEF sera reformé, que le comptoir unique sera enfin créé, les étrangers verront leur vie simplifiée. Pour les étrangers, qu’ils soient de Chine, du Népal ou américains, c’était souvent un parcours du combattant pour obtenir le sésame, le SEF local étant souvent complètement saturé.

Les citoyens de l’Union Européenne n’ont pas de démarche particulière à effectuer, ayant pratiquement les mêmes droits que les nationaux. Les européens n’ont donc le plus souvent qu’à demander un certificat d’enregistrement (certificado de registo) de leur présence au Portugal à la mairie (Câmara Municipal) de leur lieu de résidence. Le SEF n’est par conséquent pas utile pour eux.

Le programme Simplex+2018 avait instauré la création d’une carte d’identité pour immigré, sur le modèle du Cartão de Cidadão.

Notez Bien : il s’agit bien d’immigrés au Portugal, de citoyens étrangers. Cette mesure ne concerne donc pas les « emigrantes », les portugais résidents à l’étranger. Pour le Portugal, les emigrantes sont des portugais « presque » comme les autres.


A lire aussi