Novo Banco
Novo Banco

Banque au Portugal : comment ouvrir un compte bancaire

Par

Venir vivre au Portugal implique ouvrir un compte bancaire portugais. Ce n'est pas forcément obligé, surtout pour un européen résident en zone euro, mais c'est franchement conseillé. C'est assez simple à faire, voyons comment.


Vivre au Portugal, c’est aussi, forcément, payer et être payé au Portugal. Même si vous avez déjà un compte bancaire dans votre pays d’origine, il ne remplacera pas totalement une banque portugaise. Pour les européens de la zone euro, l’Union Européenne a beau dire que l’IBAN fonctionne partout, nous savons bien qu’en pratique, ce n’est pas encore tout à fait le cas.

👉 Un IBAN ne commençant pas par PT peut causer des soucis techniques, ou, plus simplement, ne pas susciter la confiance auprès des Portugais.

Compte bancaire pour non-résident

Si vous habitez un pays de la zone euro, votre compte bancaire fonctionnera sans problème pour les premiers paiements. Les très populaires N26 ou Revolut aussi. Mais très vite, il faudra passer au compte portugais. Ne serait-ce que pour se sentir « installé », et ne pas avoir à se justifier auprès d’un employeur… mais surtout pour être client d’une banque qui pourra vous suivre avec un crédit au moment d’acheter votre premier bien immobilier au Portugal.

Pour les « extra-communautaires », la question ne se pose pas : compte portugais obligatoire.

Dans tous les cas, la résidence au Portugal n’est pas obligatoire pour être détenteur d’un compte en banque au Portugal. Mieux vaut prendre les devants et le créer avant même de venir vivre en terres lusitaniennes !

👉 Pour ouvrir un compte en banque au Portugal, on vous demandera un Número de Identificação Fiscal, le NIF, numéro d’identification fiscale en français. Nous avons rédigé un article complet qui vous guidera pas à pas : Obtenir un NIF portugais

Ouvrir un compte bancaire portugais en ligne

Presque toutes les banques permettent aujourd’hui d’ouvrir un compte bancaire de façon dématérialisée.

On se rend sur le site de la banque de notre choix, et on cherche l’option « conta » (compte en français), quelque part dans le menu de navigation du site. Il devrait y avoir un lien pour « abrir conta » (ouvrir compte).

Dès que vous démarrez l’ouverture du compte bancaire, on vous demandera votre NIF.

site CGD
Page « contas » du site de la CGD, plus grande banque portugaise. Notez le bouton « abrir conta » en bas à gauche.

Certaines banques vous demandent, avant le NIF, un numéro de téléphone. C’est le cas de Millenium BCP par exemple. Ne vous inquiétez pas, on peut y mettre presque tout le temps un numéro de téléphone étranger.

👉 Au cas où : obtenir un numéro de téléphone portugais n’est pas très difficile. Il n’y a besoin d’aucune justification pour acheter une carte SIM portugaise prépayée avec un numéro associé.

Mettons-nous d’accord : nous parlons bien de comptes courant, ceux du quotidien qui permettent de faire des paiements ou d’en recevoir. Il existe une pléthore d’offres bancaires en ligne, mais toutes vont demander les mêmes documents, que ce soit en ligne ou en agence d’ailleurs.

La différence des ouvertures en ligne : il faut scanner les documents. Sans doute plus facile que de prendre un billet d’avion et entrer dans une agence bancaire quelconque.

Pour savoir quelle banque choisir, il faut connaître ses besoins. Est-ce que vous avez besoin d’un crédit? Ou bien un simple compte pour payer des dépenses suffit? Nous avons rédigé un article complet pour choisir une banque au Portugal.

Certaines banques, comme Novo Banco, on fait le choix marketing de « chouchouter » les étrangers voulant s’installer au Portugal. Mais il faut savoir regarder au-delà du marketing, et comparer simplement les frais bancaires, avec une attention particulière pour les transferts internationaux…

L’un des comptes les plus simples à ouvrir est Nickel, bien connu des Français. Pour obtenir un IBAN portugais, il faut passer par leur site portugais. Une simple carte d’identité européenne suffit.

Documents nécessaires

Les documents nécessaires peuvent varier de banque à banque, mais au minimum, il vous faudra :

  • Une carte d’identité d’un pays de l’UE ou un passeport (n’importe quel pays)
  • Un NIF
  • Une attestation de résidence : feuille d’imposition de votre pays de résidence.

Parfois, on vous demandera également un document attestant de votre situation professionnelle de moins de 6 mois : fiches de paie pour les salariés, carte étudiante, etc.

Pour confirmer votre identité en ligne, vous serez en général mis en relation par visioconférence avec un téléconseiller.

A savoir : même en réunissant l’ensemble des documents, une banque peut refuser de vous ouvrir un compte bancaire si elle a un doute.

Ce n’est pas un document nécessaire, mais une évidence : la banque portugaise exigera également un dépôt minimum. Prévoyez au moins 100 euros ou plus.

Compte épargne portugais ?

Bien sûr, on peut ouvrir des comptes épargne au Portugal, qu’ils soient à vue ou à terme. Mais suivant de quel pays vous venez, ce n’est pas forcément une bonne idée. Les taux d’intérêts sont le plus souvent moins intéressants qu’en France. Inutile de casser votre Livret A pour transférer l’argent au Portugal !

En revanche, si vous touchez une rémunération portugaise, l’épargne au Portugal peut-être une option. Vous faites l’économie des éventuels frais de transfert. Si on pense à réinvestir cet argent épargné au Portugal, les frais sont doublés, avec tant d’allers-retours entre banques.

Toutefois, les différences sont assez minimes entre pays de la zone euro. Là où votre épargne portugaise peut jouer à son avantage face à une épargne étrangère, c’est au moment de demander un crédit au Portugal. Votre épargne montre au banquier que vous êtes capable de mettre de côté chaque mois, ce qu’une épargne à l’étranger ne lui permet pas de voir.

Services et tarifs des banques portugaises

Les services sont les mêmes que partout en zone Euro, et dépendent des banques. Une banque en ligne aura du mal à vous proposer un crédit relais, une banque traditionnelle n’aura aucun mal à proposer un crédit immobilier. Toutes vous proposent les virement SEPA, les débits automatiques et bien sûr, l’accès au réseau Multibanco avec la carte bancaire.

Le Multibanco est un réseau de distributeurs automatiques bien plus évolué que le réseau de DAB français, par exemple. On peut y payer nos factures, acheter des billets de train ou effectuer des virements, en plus du simple retrait d’argent. Avec son pendant « en ligne » Mbway, on peut effectuer des transferts d’argent très simplement avec un numéro de téléphone ou faire des retraits au distributeur sans carte.

À savoir : le réseau Multibanco est plus présent que le réseau Visa ou MasterCard. Il n’est pas rare qu’un commerçant ne dispose que d’un terminal de paiement Multibanco. Impossible alors de payer avec Visa ou MasterCard, votre banque d’origine, n26 ou Revolut… A contrario, les cartes bancaires portugaises Multibanco sont toutes affiliées à Visa ou MasterCard.

Les tarifs semblent à peu de choses près équivalents à ce qui se pratique dans l’UE.

Pour un compte bancaire avec une carte bancaire « minimale », on peut compter sur 40 euros environ de frais par an, voire moins sous certaines conditions (mineurs, étudiants…). Cette carte bancaire minimale est à débit à autorisation systématique. Il s’agit d’une carte « normale » au Portugal.

La note augmente vite en revanche si l’on désire des services plus personnalisés et une carte bancaire premium.

close
Abonnez-vous à notre newsletter.
Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi