universidade aberta
universidade aberta

Universidade Aberta : l’enseignement universitaire à distance

Par

La Universidade Aberta, Université Ouverte en français, est une institution d'enseignement universitaire à distance. Ici, pas de cours en présentiel, tout se passe sur Internet.


Je suis un fier diplômé de cette université. A plus de 40 ans, j’ai obtenu une licence en histoire, qui vient s’ajouter ainsi à mes études universitaires antérieures faites pendant ma jeunesse. Je vous présente ici cette université d’un genre nouveau, adaptée à notre siècle.

Une université pour tous

Il s’agit d’une université publique, soumise aux mêmes conditions de rigueur et d’excellence que se congénères portugaises classiques. Créée en 1988, il s’agissait de permettre au plus grand nombre l’accès à l’Université, où que l’on se trouve, quelle que soit sa situation professionnelle. Aujourd’hui, plus que jamais, la pertinence de cette Université est d’actualité. Les cours « en ligne » ont été mis sur le devant de la scène avec les confinements du coronavirus, et la « Aberta » a été, logiquement, la seule institution a fonctionner pratiquement normalement.

L’Université permet d’obtenir une licence, un master ou un doctorat, dans divers domaines de la connaissance.

Les conditions d’accès sont pratiquement les mêmes que pour une université classique. Il suffit de remplir une des conditions :

  • Avoir terminé la 12ème année (équivalente à la Terminale). On se candidate au cursus de son choix avec les examens nationaux finaux (un peu comme le Bac) et les matières demandées par le cursus. C’est la voie classique de n’importe quel étudiant pour n’importe quelle institution d’enseignement supérieur.
  • Les plus de 21 ans peuvent se candidater, en passant un examen spécifique du cursus demandé à la Universidade Aberta. Pour les plus de 23 ans, cette possibilité est soumise également à la présentation d’un CV justifiant de compétences permettant la candidature au cursus demandé.
  • Ceux qui ont déjà un diplôme universitaire ont un accès direct, sans avoir à faire d’examens. C’était mon cas. Les diplômes étrangers doivent être reconnus par le consulat du Portugal du pays de délivrance du diplôme.
  • Ceux qui demandent un changement d’études déjà en cours.

Une fois acceptés et inscrits, les études universitaires peuvent commencer. Il faut bien sûr payer les frais de scolarité, les « propinas« , comme pour tout établissement supérieur public. Pour la première année de licence, ces frais tournent autour de 800 euros.


Quelles études sont possibles ?

En licence, en 2021, les cursus sont variés :

  • Licenciatura em Ciências do Ambiente
  • Licenciatura em Ciências Sociais
  • Licenciatura em Educação
  • Licenciatura em Engenharia Informática
  • Licenciatura em Estudos Artísticos
  • Licenciatura em Estudos Europeus
  • Licenciatura em Gestão
  • Licenciatura em História
  • Licenciatura em Humanidades
  • Licenciatura em Línguas Aplicadas
  • Licenciatura em Matemática Aplicada à Gestão
  • Licenciatura em Matemática e Aplicações

On le devine, ce sont principalement des études qui n’exigent pas de formation pratique et présentielle.

En master, l’offre est encore plus variée :

  • Mestrado em Administração e Gestão Educacional
  • Mestrado em Bioestatística e Biometria
  • Mestrado em Cidadania Ambiental e Participação
  • Mestrado em Ciências do Consumo Alimentar
  • Mestrado em Didática do Inglês
  • Mestrado em Engenharia Informática e Tecnologia Web
  • Mestrado em Estatística, Matemática e Computação
  • Mestrado em Estudos Comparados – Literatura e Outras Artes
  • Mestrado em Estudos de Língua Portuguesa
  • Mestrado em Estudos do Património
  • Mestrado em Estudos Portugueses Multidisciplinares
  • Mestrado em Estudos Sobre a Europa
  • Mestrado em Estudos sobre as Mulheres – Género, Cidadania e Desenvolvimento
  • Mestrado em Gestão
  • Mestrado em Gestão da Informação e Bibliotecas Escolares
  • Mestrado em Informação e Sistemas Empresariais
  • Mestrado em Pedagogia do E-Learning
  • Mestrado em Português Língua Não Materna
  • Mestrado em Relações Interculturais
  • Mestrado em Supervisão Pedagógica
  • Mestrado em Tecnologias e Sistemas Informáticos Web

Cette offre presque pléthorique peut se comprendre facilement. Les master sont souvent fréquentés par des personnes qui travaillent déjà, qui ont peu de temps, et qui ont besoin d’horaires aménagés. La Universidade Aberta s’adapte parfaitement à ce public.

En doctorat, les cursus sont, comme on pouvait s’y attendre, très spécifiques :

  • Doutoramento em Ciência e Tecnologia Web
  • Doutoramento em Didática das Línguas – Multilinguismo e Educação para a Cidadania Global
  • Doutoramento em Estudos Globais
  • Doutoramento em Estudos Medievais
  • Doutoramento em Estudos Portugueses
  • Doutoramento em História
  • Doutoramento em Matemática Aplicada e Modelação
  • Doutoramento em Média-Arte Digital
  • Doutoramento em Relações Interculturais
  • Doutoramento em Sustentabilidade Social e Desenvolvimento

Il existe également des formations intermédiaires après la licence, d’une seule année. Possible également, les formations « à la carte », où on ne choisit que les matières que l’on veut, sans toutefois obtenir de diplôme.

Etudier à la Aberta au quotidien

Avant de se lancer concrètement dans le vif du sujet, une première formation aux outils Internet est dispensée en première année. Il s’agit de s’assurer que tous prennent en main les outils de la Universidade Aberta. Pour ceux qui comme moi sont de vieux habitués, il ne s’agit que d’une simple formalité.

Concrètement, la Universidade Aberta est un forum Internet. Un plan d’études est mis en ligne en début de semestre, où ce qu’il faut lire et étudier est spécifié. Chaque sujet principal est divisé en rubriques de forum, ouvert progressivement au fil du temps. Il s’agit d’y interagir avec le professeur ou avec ses collègues.

C’est un mode de fonctionnement, sans surprise, assez solitaire. Personne ne viendra vous encourager, vous dire ce qu’il faut faire ou vous guider. Pour étudier à Aberta, le maître mot est « autonomie ». A nous de lire, de réviser, et, le cas échéant, de poser des questions aux professeurs, sur le forum ou via la messagerie privée de l’Université.

Il n ‘y a donc pas de cours « en ligne » à proprement dire, où il est possible de discuter avec le professeur en direct. Et on peut le comprendre : les élèves peuvent être n’importe où au monde. Impossible donc d’exiger à un élève vivant au Japon de participer à un cours aux horaires de Lisbonne. La Universidade Aberta parle d’études « asynchrones », où tout se fait donc en décalé.

Bibliothèque de l'UAb
Bibliothèque de la Aberta, installations de Porto. L’Université publie de nombreux ouvrages chaque année.

Le matériel pédagogique mis à disposition est variable. Livres que l’on peut trouver dans le commerce, PDFs, vidéos tournées par la Aberta (ou pas), tout est bon pour s’instruire. L’élève doit bien sûr compléter avec ses propres recherches.

Autrefois, avant Internet, la Universidade Aberta proposait sur la télévision nationale et publique une émission pédagogique sur un thème précis. C’était le moyen pour la Aberta d’atteindre le plus de monde possible, lorsque Youtube n’existait même pas en rêve. De nombreuses vidéos subsistent de cette époque, toujours utilisées. D’autres vidéos ont bien sûr été tournées, plus modernes. Je vous colle ici un exemple, d’une de mes professeurs, où elle nous parle des azulejos de São Vicente de Fora :

L’évaluation

Chaque cursus possède sa propre façon d’évaluer ses élèves. En licence, dans les grandes lignes, il faut réaliser deux devoirs en cours de semestre, les « eFolio« , et un examen final pour obtenir sa note, sur 20 points.

Les eFolio valent chacun 4 points. On reçoit l’énoncé du devoir à rendre, et on dispose de quelques jours pour rendre le devoir écrit, déposé sur la plateforme de la Aberta. Au total, les deux eFolio valent donc 8 points. Il faut savoir qu’il faut absolument avoir au minimum, sur le total des deux eFolio, 3,5 points pour pouvoir aller à l’examen final, ou « pFolio« .

L’examen est noté sur 12.

En période normale, sans COVID-19, les examens finaux sont faits à la fin de chaque semestre, en présentiel. Les lieux possibles pour la réalisation de l’examen sont limités : établissements de l’UAB (il y en a un peu partout au Portugal), ou, pour les étudiants à l’étranger, dans des établissements agréés. Il s’agit souvent du consulat local ou d’une université mettant à disposition ses locaux.

Pour mon cas, j’ai réalisé la plupart de mes examens au siège de la Universidade Aberta de Porto. En vacances chez mes parents, j’ai pu faire une demande de réalisation en dehors de mon lieu d’habitation habituel. Il n’est pas inhabituel de se retrouver seul dans une salle avec l’examinateur, dès que l’on sort des grands centres urbains.

Universidade Aberta, Porto
Installations de la Universidade Aberta à Porto

Avec le coronavirus, il a fallu s’adapter. Les examens, nommés pour le coup « eFolioG » (pour Global) ont été réalisés à distance, mais pendant un temps limité. Si par hasard un problème informatique empêche le bon déroulement de l’examen, il n ‘y a aucun moyen de recours… à part aller en rattrapage.

C’est sans doute cette dernière façon d’évaluer qui sera de plus en plus retenue à l’avenir. Il ne s’agit plus, de toute façon, de démontrer que nous sommes capables d’apprendre par coeur des contenus, mais bien d’exposer un raisonnement et un travail de recherche. Seul défaut envisageable : il est, à l’heure actuelle, tout à fait possible de demander à quelqu’un d’autre de plus compétent que nous de réaliser cet examen en ligne à notre place.

Il va falloir faire des progrès sur l’identification des élèves en ligne…

Le futur de l’enseignement?

La Universidade Aberta est pétrie de qualités. Mais ce n’est pas clairement pas pour tout le monde. J’ai, le long de ma licence, trouvé que j’étais bien trop dans mon coin. Heureusement qu’un groupe facebook informel pour les étudiants en histoire existe. Il a été bien plus utile que les sujets de forum réservés aux élèves, où personne ne participe ou presque.

En master, j’ai pris la décision de tenter le coup à l’Université de Porto. J’ai besoin de voir de vraies personnes, tout simplement. Je pense que le futur de l’enseignement sera un mélange des deux, présentiel et à distance. La Aberta, par sa capacité à atteindre pratiquement tout le monde a un futur plus que prometteur devant elle, après plus de 30 années d’existence.

La UAb et moi

UAb, c’est le petit nom de la Universidade Aberta. Diplômé en Arts Graphiques, j’avais toujours voulu étudier également en histoire. La UAb, grâce aux possibilités d’enseignement à distance, m’ont permis de réaliser ce vieux rêve. Quelque part, c’est un peu à cause de ce site, Portugal en français, et son équivalent en Portugais, Caminhos de Portugal, que je me suis consacré à nouveau aux études. J’étais en quête d’une part de « légitimité » lorsque j’écris sur l’histoire, et également d’une méthode scientifique qui ne peut pas s’improviser.

Revu par des professeurs, qui m’ont corrigé et indiqué les points d’amélioration, j’ai pu améliorer mes écrits, que je publie parfois ici. Ce n’est que le début de l’aventure !


A lire aussi