oranges
oranges

Le Portugal est une orange

Par

Dans de nombreux pays, le terme employé pour désigner une orange est très similaire au mot Portugal. Ce n’est pas par hasard !

Orange amère

Au Moyen Âge, ou peut-être même avant, les Arabes importèrent l’orange amer d’Inde. Aussi connue sous le nom de bigarade, son goût, comme son nom l’indique, est amer.

Citrus aurantium
Citrus aurantium, nom scientifique du bigaradier et ses oranges amères

Populaire dans le monde musulman, son nom arabe “naranj” lui vient du persan ou de l’hindi “narang“, signifiant en français “parfumé”. Arrivé en Europe par la Sicile musulmane, les italiens le nommèrent “arancio“. C’est ce terme qui donna son nom à notre “orange” français. Le “laranja” portugais semble lui venir directement de l’arabe, du temps d’Al-Andalus.

C’est un fruit qui ne se mange pas vraiment tel quel, il faut le cuisiner. C’est d’ailleurs le principal ingrédient des marmelades d’oranges ! Son amertume est compensée par le sucre.

Orange douce

Au XVIe siècle, l’Europe redécouvre la Chine. Les portugais, avec leurs Grandes Découvertes, ont établi des relations commerciales entre les deux continents comme il n’y en avait jamais eu.

Dans les cales de leurs navires, les commerçants portugais ont ramené un fruit, originaire de Chine : l’orange douce. C’est elle qui est aujourd’hui dans tous nos supermarchés. Le nom scientifique de l’oranger trahit d’ailleurs son origine : “citrus sinensis“.

L’oranger s’acclimata très bien au climat portugais. Vite devenue populaire au Portugal, les oranges portugaises allaient s’exporter avec beaucoup de succès dans toute l’Europe, mais aussi dans tout le pourtour méditerranéen.

Les origines asiatiques de certains agrumes sont évidentes, à bien y réfléchir. Pensez aux “mandarines” ! Les allemands disent “apfelsin” pour orange, c’est à dire “pomme de Chine”.

Similaire à l’orange amère, elle lui prit son nom un peu partout, là où finalement l’orange amère ne fut jamais très populaire. On ne fait ainsi pas de différence entre la dénomination de l’orange douce ou amère en France ou au Portugal. Ce sont des oranges.

oranges
Un oranger au Portugal

Plus douce et comestible fraîche, l’orange douce se substitua presque totalement à l’ancienne orange amère dans nos habitudes alimentaires. Mais certains pays résistèrent. Là où l’orange amère était populaire, sa dénomination fut radicalement différente.

On décida de nommer ce “nouveau” fruit du nom du pays qui le popularisa : le Portugal.

Turcs, arabes, grecs, napolitains, roumains…

La plupart des pays d’influence arabe ou ottomane, où l’orange amère était populaire ont ainsi adopté le nom “portugal” pour l’orange douce.

  • Arabe : burduqan (برتقال)
  • Grec : portokali (πορτοκάλι)
  • Napolitain : purtuallo
  • Roumain : portocaliu
  • Turc : portakal

Quelque part, c’est amusant de penser que ces pays associent l’orange au Portugal. Même si aujourd’hui le Portugal a une production d’oranges suffisante pour ses besoins domestiques, on est très loin de penser ici à un pays comme étant “celui des oranges”. Et pourtant…

Pendant très longtemps, l’orange douce resta un produit de luxe dans les pays d’Europe du nord. Qui n’a pas entendu parler de la grande fierté de Louis XIV, son Orangerie à Versailles ? L’oranger ne supporte pas le froid, et les orangers en pot de Versailles sont rentrés chaque hiver…

Vous reprendrez bien un jus de Portugal ?


Commentaires

A lire aussi