masque coronavirus
masque coronavirus

La mairie de Porto produit des masques anti-coronavirus

Par , le

Avec l’aide d’un entrepreneur dans le textile de la ville, la mairie met ainsi à disposition de ses fonctionnaires les précieux masques.

C’est à la suite d’une conversation téléphonique avec la mairie que l’entrepreneur s’est proposé de fournir les masques chirurgicaux nécessaires au bon fonctionnement de la ville. Situé à Campanhã, une “freguesia” relativement pauvre de la ville, l’entrepreneur a souhaité rester anonyme.

Avenida dos Aliados
Avenida dos Aliados, avec la mairie de Porto au fond

L’entreprise textile va ainsi suspendre sa production habituelle de textile pour les services hôteliers pour se mettre au service de la mairie. Bien sûr, cet élan de solidarité sera rétribué par la mairie.

Spéculation sur les masques

En ces moments troubles, où un ami habitant comme moi à Porto n’a trouvé des masques en vente qu’à la 20ème pharmacie, ceci permet à la mairie de ne pas payer des prix spéculatifs.

Ces masques, habituellement bon marché, sont vendus à des prix indécents. Il ne s’agit ici que du plus pur capitalisme, mais franchement indécent en ces moments où la solidarité devait être de mise…

masque enfant

Pour Porto, c’est aussi une façon de soutenir l’économie de la ville plutôt que d’importer les masques de l’étranger. D’autant plus que si les exportations ou importations venaient à être suspendues, nous serons bien contents d’avoir une production sur place de cet équipement vital lors des épidémies.

Pour finir, la proximité de l’usine textile permet de diminuer les coûts et les temps de transports.

Services municipaux, personnel médical

Tous les services municipaux de la ville en contact avec le public vont bénéficier de ces masques. Outre les fonctionnaires, les pompiers et les services de transports publics auront également leurs masques.

Avec les services municipaux en contact avec le public, la production de masques sera aussi destinée aux personnels médicaux au cas où ceux-ci venaient à en manquer.

Pour l’instant, 1000 masques sont produits par jour par les 20 fonctionnaires de l’entreprise. Si besoin, la production pourra être quadruplée, grâce à l’aide d’autres entreprises qui rejoignent cet élan de solidarité.

Source : site de la mairie de Porto


Commentaires

A lire aussi