Cascade d'eau souterraine
Cascade d'eau souterraine

Les grottes de Mira de Aire

Par

Les entrailles de la Terre ont quelque chose de magique, mais ne se laissent pas regarder facilement. Les grottes de Mira de Aire sont l’un de ces rares endroits où l’on peut épier la beauté qui se cache sous nos pieds…

Entrée des grottes de Mira d'Aire.
Entrée des grottes de Mira d’Aire.

Une découverte fortuite

Les sous-sols de Mira de Aire sont gorgés d’eau de pluie. Toujours à 17°C, l’air qui s’en échappe, très humide, a tendance à se condenser au contact de l’air froid hivernal. C’est en suivant une petite brume qui semblait s’échapper d’un trou de la montagne que des hommes du village vont trouver l’entrée de ce qui était un gouffre, géologiquement parlant.

Nous étions alors en 1947. Les compères décident de voir ce qu’il y avait derrière ce trou étrange… Un immense puits plongeant au plus profond de la terre s’ouvrait devant eux. Une ouverture vers le noir le plus profond, d’où l’écho lointain laissaient deviner aux hommes quelque chose d’immense, juste sous leurs pieds. N’étant pas équipés pour aller plus loin, ils reviendront plus tard avec des cordes. Ils seront très vite rejoints par des spéléologues de Lisbonne.

Entrée étroite des grottes
C’est en se faufilant par cette entrée en 1947 que des locaux découvrirent les plus importantes grottes du Portugal.
lac souterrain
Très vite, ils découvrent un vaste réseau de galeries et de lacs souterrains

Ce qu’ils découvrent est encore aujourd’hui quelque chose qui nous laisse sans voix. Les gouffres qui composent cet immense complexe de galeries souterraines seront explorés dans les années suivantes, petit à petit. Dès 1948, les premiers explorateurs constitueront ce qui est aujourd’hui la Société Portugaise de Spéléologie. Il y avait de quoi faire pour cette nouvelle association !

Ce n’est qu’en 1974 qu’une première ouverture au public est finalement effectuée. Après tout ce temps, les grottes de Mira de Aire n’ont toujours pas livré tous leurs secrets. En 2007, avec une baisse des eaux temporaire, 1000 m de nouvelles galeries se sont révélées. Au total, ce sont 11,5 km de galeries qui sont aujourd’hui connues.

Le Rio Negro, le fleuve noir. C’est d’ici que continuent les travaux d’exploration supplémentaires.
Sala Grande
Grande Salle, “Sala Grande”, la plus grande de la grotte, avec une hauteur oscillant entre les 10 et 30 m.
Grande Salle
La vue plongeante de la Grande Salle est vertigineuse
L'humidité pétrifiée des galeries de Mira d'Aire
L’humidité pétrifiée des galeries de Mira d’Aire
Cascade d'eau souterraine
Cascade d’eau souterraine
profondeurs de la grande salle
La descente continue dans les profondeurs de la Grande Salle…
cascade pétrifiée
Écoulement de calcite. Son nom de “Cascata” lui vient de son aspect, qui nous rappelle une cascade pétrifiée…

Parc naturel des Serras de Aire et Candeeiros

Nous sommes dans le centre ouest du Portugal, inséré dans un grand parc naturel et protégé, à cheval entre les districts de Leiria et Santarém. La région est calcaire et peu propice à l’agriculture intensive. Il faut dire que toute la région n’est qu’un immense gruyère ! Les propriétés du calcaire font qu’avec le temps et l’érosion, des cavernes, des grottes et des galeries se forment.

C’est précisément dans le village de Mira de Aire, près de Porto de Mós, que se trouvent les plus belles grottes du Portugal, considérées comme faisant partie des 7 merveilles naturelles du pays.

Le trophée des 7 merveilles naturelles du Portugal, fièrement exposé.
Le trophée des 7 merveilles naturelles du Portugal, fièrement exposé.
Galeria Grande
La Galeria Grande, grande galerie. Elle plonge jusqu’à 230 m en dessous du niveau de la mer, jusqu’au niveau phréatique.
spaghettis de pierre
Les spaghettis. Ce sont les visiteurs qui ont nommé ces stalactites très fines. A l’intérieur, ces formations sont creuses.
Alforreca
Alforreca. Ce mot veut dire en portugais “méduse”. La ressemblance entre ces formations rocheuses et l’animal marin est confondante…
Exploration de la galerie
L’exploration de la galerie continue, et on avance plus loin dans ce boyau souterrain.
Cascata da Fonte das Pérolas
Cascade de la Fontaine des Perles, Cascata da Fonte das Pérolas.

Note : on trouve parfois la graphie Mira d’Aire au lieu de Mira de Aire, avec l’apostrophe, plus en accord avec la façon de dire le nom du village dans la région…

Grotte des Vieux Moulins

Sur les 11,5 km de galeries, seuls 600 m sont visitables par le grand public. Il s’agit de la Gruta dos Moinhos Velhos, en français grotte des vieux moulins. Il y avait en effet autrefois des ruines de moulins à vent sur le site. Un jour, nous pourrons peut-être visiter les autres grottes de Mira de Aire, la “Gruta da Pena” et la “Gruta da Contenda”, pour l’instant réservées aux spéléologues…

Aujourd’hui, certains moulins ont été restaurés et sont aujourd’hui intégrés dans le complexe touristique des grottes. En plus des galeries, le touriste peut profiter d’un parc aquatique, d’un jardin, de vieux moulins restaurés ou plus simplement du paysage…

ossements
Ossements fossilisés, retrouvés en contrebas de l’entrée principale, nommée “Janela” (fenêtre en portugais). Une fenêtre sur l’abîme, où des animaux du Quaternaire sont tombés, pour ne plus jamais remonter…
Púlpito
Púlpito. Le Pupitre. Il s’agit d’un passage naturel entre la Grande Salle et le reste de la grotte.
stalactites
Stalactites, comme dans toute grotte qui se respecte !
Pièces de monnaie au fond de l'eau
Dès qu’il y a un peu d’eau qui stagne dans un lieu touristique, je ne sais pas pourquoi, il faut que les touristes y jettent une pièce. Ce n’est pas une critique, l’écologie ne craint rien ici, et ça donne un charme étrange au lieu…
lac souterrain
La région n’est pas connue pour ses rivières et fleuves, bien au contraire. C’est logique, toute l’eau de pluie se retrouve dans les abîmes des Serras de Aire e Candeeiros.
Puits naturel
Au fond du Puits, de l’eau.

Visite des grottes de Mira de Aire

L’exploration touristique de l’endroit a été profitable au village. Les plus belles galeries et gouffres ont été préservées et valorisées. Pourtant, certains aménagements peuvent faire réfléchir, avec la construction d’escaliers, de passages souterrains et la pose d’illuminations colorées.

Escaliers de pierre
Escaliers aménagés à même la roche.
Conservation de vin dans la grotte
La température permanente de 17°C, Été comme Hiver, ainsi qu’une humidité constante font des grottes un lieu idéal pour… la maturation et conservation du vin en bouteille. Dans la Galeria do Polvo (Galerie du Poulpe), on y vieillit ainsi en bouteille certaines des meilleurs vins rouges du pays.
Orgão
O Orgão, l’Orgue.
Bar de la grotte de Mira de Aire
Le Bar. Le comptoir a été réalisé en polissant la roche de la grotte.
Cara da Velha
Cara da Velha. Regardez bien, vous le voyez, le visage de la vieille ? Indice, il est de profil…

Pour explorer ces galeries, il est obligatoire d’être accompagné d’un guide. Il s’agit de raisons de sécurité, mais aussi de s’assurer que les touristes respectent les lieux. La fine dentelle de pierre sculptée sur des milliers d’années est fragile !

La visite se termine par un spectacle de jets d’eau, un peu inutiles à mon humble avis. On ne vient pas pour ça, et leur utilité me semble proche du néant. C’est joli, mais ailleurs.

Après avoir affronté les 683 marches et 110 m de dénivelé à partir de l’entrée de la grotte, il est temps de remonter par l’un des deux grands ascenseurs, et de retrouver le plein air. Curieusement, on revoit l’horizon et les montagnes environnantes d’une autre façon après avoir passé plus d’une heure sous terre !

Jets d'eau
Spectacle de jets d’eau
Accès aux ascenseurs
L’accès aux ascenseurs. Dans cette dernière salle, avec vue sur la rivière souterraine et ses jets d’eau, il est possible d’organiser des événements. Concerts, repas…
Eau et lumière
Jeux d’eau et lumière, à des centaines de mètres sous terre

Infos pratiques


Commentaires

A lire aussi