gravure rupestre - Vale do Côa
gravure rupestre - Vale do Côa

Art rupestre : découverte majeure à Vale do Côa

Par , le

Découverte exceptionnelle d'une gravure rupestre en plein air de 10m dans la vallée du Douro. C'est l'une des plus grandes gravures rupestres au monde.


La paroi à l’air libre représente un auroch (bovidé sauvage), gravure datée du Paléolitique Supérieur. Les visiteurs du Parc Archéologique de Vale do Côa (PAVC) pourront la voir dès cet été, à Fariseu, notamment en bateau.

L’équipe de chercheurs avait dû demander à EDP de faire baisser le niveau de la rivière de 2m pour étudier les sédiments recouvrant partiellement la “roche 09” où la gravure était déjà partiellement visible.

“La gravure montre un grand auroch mâle et des femelles d’auroch qui marchent dans le sens opposé, semblant se diriger vers la rivière. On se croirait devant un dessin animé du Paléolithique Supérieur”

Thierry Aubry, archéologue, de la Fundação Côa Parque (FCP)

Thierry Aubry ajoute, dans un entretien à GEO, que les recherches montrent une aire d’influence depuis Rio Maior au nord de Lisbonne jusqu’à Valladolid en Espagne.

Gravure rupestre - Vale do Côa
Gravure rupestre – Vale do Côa

Le PAVC, créé en 1996 suite à l’arrêt du projet d’installation d’un barrage hydraulique dans la région, recense plus de 1000 rochers présentant de l’art rupestre, dans plus de 80 sites distincts. Les gravures paléolithiques y ont été exécutées sur une période de – 30 000 à -12 000 ans.

Le site du Vale do Côa est inscrit au Patrimoine Mondial de L’UNESCO. Des recherches archéologiques s’y tiennent depuis plus de 25 ans.



Commentaires

A lire aussi