Bateaux au Moyen Âge
Bateaux au Moyen Âge

L’importance de la mer pendant le Moyen Âge portugais

Par

La présence de l’océan au Portugal a façonné complètement le territoire, depuis les temps les plus reculés. Au Moyen Âge, aux temps de la Reconquête, l’organisation naissante du pays s’est faite en prenant en compte la mer, une organisation qui encore aujourd’hui influence la réalité portugaise…


Les peuples européens se sont façonnés au regard de la mer qui borde le continent. Avec une géographie très découpée, nous ne sommes jamais très loin d’un rivage en Europe. Dans l’histoire de la population européenne, le bord de mer a une place fondamentale. En premier lieu, par les ressources alimentaires qu’elle fournissait et fournit toujours. Poissons, coquillages ou sel, ce sont tout autant d’éléments qui favorisent l’établissement de populations humaines au bord de mer.

Mais une autre raison, tout aussi importante, si ce n’est plus, se trouve dans la facilité de transport que la mer permet. N’oublions pas que c’est par la mer que les phéniciens sont venus pour faire commerce avec les ancêtres des Portugais ! Transport de marchandises, donc, mais aussi transport militaire pour la conquête de nouveaux territoires.

Mer et Reconquête

Pour contrôler la mer, il faut deux choses, liées. La première, la possession de navires, efficaces et en nombre suffisant. La deuxième, la possession de ports où on peut débarquer. Ces deux facteurs vont façonner la côte portugaise et l’organisation territoriale tout au long de la Reconquête chrétienne des XII et XIIIe siècles.

Bateaux sur le Douro, devant la ville de Porto
Bateaux sur le Douro, devant la ville de Porto

L’organisation territoriale dépendait de la guerre entre les royaumes chrétiens du nord ibérique face à la puissance islamique du sud, et de la volonté impérieuse d’indépendance du Comté de Portugal (Condado Portucalense) face au royaume de Léon. La mer permettait d’arriver rapidement jusqu’à l’ennemi, mais il fallait pour cela avoir des ports et des navires. On a alors construit ou renforcé des ports, le pouvoir royal ayant comme priorité le contrôle des voies maritimes et fluviales.

Le Royaume du Portugal, baigné par l’Océan, a eu la chance d’avoir de nombreux et bons ports maritimes. La simplicité d’accès vers l’intérieur du pays par les voies fluviales ont aidé à façonner la physionomie du pays du roi Denis Ier (Dom Dinis).


Lorsque Alphonse Ier (Dom Afonso Henriques) conquit Lisbonne aux musulmans en 1147, il le fit avec l’aide des Croisés venus du nord de l’Europe, venus par la mer. De fait, cette voie de communication importante avait permis de simplifier la conquête du territoire portugais. La conquête de Lisbonne ouvrit de nouvelles perspectives à Alphonse. Il venait de légitimer son royaume, et Lisbonne lui donnait une base d’opérations sûre pour la Reconquête, ainsi qu’un contrôle décisif sur les routes commerciales.

combat naval
Combat naval

L’importance de la mer lors de la Reconquête était telle que le « fossado », un service militaire que le peuple devait effectuer, pouvait être fait en temps que soldat de terre, mais aussi comme marin sur un bateau de guerre. Le rôle de la mer s’est confirmé lors de la conquête de Silves en 1189, avec l’arrivée rapide des Croisés par voie maritime.

Mer et économie

La pêche et le commerce maritime étaient une source de richesse pour le pouvoir royal. Les premiers rois ont favorisé l’établissement des populations tout au long de la côte, dans le but d’enrichir le royaume en temps de paix, mais aussi de protéger la « frontière » maritime. La mer pouvait être une menace physique, avec son avancée sur les terres. Pour cette raison, pendant la deuxième moitié du XIIIe siècle, il s’est planté de nombreuses pinèdes. Aujourd’hui encore, la pinède de Leiria fait partie du paysage de la région de cette ville du centre du pays.

C’est le roi Denis Ier qui se chargea de réorganiser le territoire lors de la transition du XIIIe vers le XIV siècle. Il fallait dorénavant protéger ce qui avait été conquis. Et tout comme la mer avait servi pour conquérir, elle pouvait être utilisée pour être envahi.

Avec le Traité d’Alcañices en 1297, la frontière entre le Portugal et le royaume de Castille et Léon est définitivement fixée. Une frontière pratiquement inchangée jusqu’à nos jours, faisant de ce traité le plus ancien traité sur les frontières au monde.

La frontière terrestre étant assurée, le danger ne pouvait plus que venir de la mer. Pour défendre le Portugal, Denis Ier s’attache à créer une marine de guerre avec de véritables possibilités défensives. Il fait renforcer les châteaux et intensifie le peuplement du sud du pays, toujours en ayant pour objectif de protéger les rivages atlantiques du danger musulman.

Lorsque le roi de France, Philippe le Bel, parvient à interdire l’ordre des Templiers, Denis ne put comprendre cette décision. Pour le Portugal, les connaissances maritimes des Templiers étaient irremplaçables. Denis fera tout pour conserver cet ordre dans son royaume, en parvenant à créer l’ordre du Christ, direct successeur de l’ordre des Templiers.

L’ordre, avec son immense patrimoine et ses terres, a en grande partie façonné le Portugal du Moyen Âge. Un pays configuré pour la mer, ce qui allait être crucial pour le succès du Portugal lors des Grandes Découvertes Maritimes…

Bibliographie

MATTOSO, José dir. – A identidade nacional. Lisboa: Gradiva, 1998


A lire aussi