Manger un pastel de nata
Manger un pastel de nata

Comment manger un pastel de nata

Par

Chacun ses petites manies, faut le dire, et oui, on mange comme on veut. Mais il n'y a qu'une seule façon de manger pour pas qu'on nous regarde de travers...


Le Pastel de Nata, une fois qu’on connaît, on ne change plus jamais de façon de le manger.

pastéis de nata
Trois pastéis de nata. (Un pastel, deux pastéis…).

Je ne me souviens plus de la première fois que j’en ai mangé un, mais je n’ai pratiquement jamais dérogé à la règle. Je le mange sans cannelle, avec les mains, et en général, sans papier.

Avec ou sans papier ?

Mais quelle question bizarre !

Serviettes en papier
Serviettes en papier

Vous connaissez sans doute cet objet que l’on voit sur toutes les tables de café au Portugal. C’est un distributeur de serviettes en papier. Contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent croire, leur fonction principale n’est pas de nettoyer nos mains.

C’est un papier bien peu efficace pour ça, il n’accroche pas très bien le gras. Et justement !

Il s’agit d’un papier que l’on utilise pour saisir des aliments, des choses grasses. Logiquement, un Portugais l’utilise pour saisir un pastel de nata, une Bola de Berlim, ou même un hamburger de chez McDo…

Le Portugais a horreur de se salir les mains en mangeant dans un restaurant. Il ne sait même pas qu’il en a horreur, c’est juste culturel.

Notez : mon père mange toutes sortes de choses à main nues, lui ça ne le dérange pas, et comme lui, plein d’autres personnes au village. Fruit de cette éducation un peu rustique, sans doute paysanne, je n’utilise pas non plus de papier pour manger un pastel de nata. Horreur ultime : je me lèche les doigts à la fin.

Pour les Portugais « des villes », c’est une toute autre histoire.

Avec ou sans cannelle ?

Alors la cannelle, c’est une épice qu’on adore au Portugal. C’es clair, on a plein de petites douceurs qui utilisent la cannelle. Un héritage de notre passé de grands découvreurs maritimes… ou d’épiciers de l’Europe, comme disait François Ier au sujet de notre roi Manuel Ier.

La cannelle, j’aime bien, mais… pas sur un pastel de nata. Je préfère la saveur « à l’état pur ». Inutile de rajouter quoi que ce soit à ce qui est déjà parfait. Mais c’est une histoire de goût.

Attention, un soupçon de cannelle suffit, il ne faudrait pas non plus enterrer la nata dans l’épice.

Définitions rapides
Nata = c’est la crème. Pastel = la pâte à base de farine qui enveloppe un contenu alimentaire. Nous pouvons avoir des « pastéis » à la viande par exemple !

Avec ou sans cuillère ?

Un ami Belge, que j’estime beaucoup, a cette fâcheuse habitude. Il mange la nata, la crème, à la cuillère. Mon Dieu, mais quel sacrilège ! Mais ça ne se fait pas !

Pastel de nata à la cuillère
Pastel de nata à la cuillère

Mais il fait bien ce qu’il veut. Certes, certes, et certains Portugais, qui ont peut-être profité d’une enfance un peu trop permissive le font également.

Mon fils a essayé de le faire. Il n’en est pas question. S’il veut manger la crème à part, on prend un dessert à la crème, et on oublie le pastel de nata.

Ici, encore, c’est gentil, mon fils ou le copain belge finissent par manger également la pâte, croquante à souhait pourtant. Mais certains, infâmie ultime, certains !! Ils ne mangent pas la pâte.

Mais pourquoi tant de haine ? Pourquoi acheter quelque chose pour ne pas en profiter pleinement? Je suis dépassé.

Pastel de nata… avec fourchette, cuillère, couteau, boule de glace !

J’avoue, je ne connaissais pas avant d’avoir vu ça dans un restaurant portugais à Amsterdam. Ils servaient le pastel de nata avec plein de choses en plus, comme ces boules de glace pour accompagner. Un peu comme on fait avec une gaufre par exemple.

Pastel de nata dans une assiette
Pastel de nata dans une assiette

Je supposais que c’était pour accompagner les standards hollandais, mais j’ai été surpris de voir que certaines personnes à Lisbonne le mangeaient comme ça aussi.

Alors pourquoi pas, c’est peut-être en rapport direct avec la serviette pour ne pas se salir les doigts. Mais à la base, c’est une douceur issue d’un couvent, populaire, pas forcément ce qu’il y avait de plus « chic » au XIXe siècle lorsque le pastel de nata est devenu « grand public » au Portugal.

Si on fait ça, on passera volontiers pour quelqu’un qui exagère, voir pour un pédant, ou alors un simple gentil touriste.

Plusieurs façons de déguster un pastel de nata
Plusieurs façons de déguster un pastel de nata

Et la façon la plus traditionnelle de manger un pastel de nata est…

Si vous avez bien tout suivi :

  • Avec un papier pour ne pas se salir les doigts
  • Avec ou sans cannelle, c’est pareil

Et le top, vous pouvez l’accompagner d’un café :)

close
Abonnez-vous à notre newsletter. Nous ne spammerons pas, promis !

A lire aussi